Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#65 invité(s)
#19 membre(s)
#16151: Membres enregistrés

fletcherdebreon, LesChevauxduCoeur, nouanda, fuisse, QueensGlory, fan-idole76, Stingmens, ainoa, somawasa, nostral, quittoudouble, vienschezmoi, manoce, FPII, DEMI, Carbo03, winyon, alain14, david17

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

/  Index des forums » GENERAL » Pronostics, jeux & paris

     ≡  Un opérateur de paris sur Internet


Nouveaux en premier  
 


§Sepp # 1 ≡ Un opérateur de paris sur Internet
Groupe II
Groupe II
Sepp
700 posts depuis
le 27/3/2005
Lu dans Paris Turf du 25/06/2005

- Dimanche dernier, un opérateur de paris sur Internet, basé à Malte, s'est lancé sur le marché français, en attaquant votre monopole, en matière de collecte de paris. Comment comptez-vous réagir à cette attaque?-

Ce n'est pas le PMU qui a la responsabilité de dire ce qui est légal ou ne l'est pas. En France, depuis 1891, il existe un cadre légal et réglementaire, en matière d'organisation de courses et de paris. Ce cadre implique le paiement de taxes en faveur de la collectivité, taxes qui ont rapporté un milliard d'euros à l'Etat l'an passé, mais aussi le reversement intégral des résultats de notre activité pour financer les besoins de la filière hippique, qui représente aujourd'hui 59.000 emplois.

Le retour aux parieurs qu'offre le PMU sur les paris simples est de 83 %. En s'affranchissant délibérement des taxes, un opérateur propose aujourd'hui 85 % de retour. C'est de la poudre aux yeux, car une généralisation de ce système appauvrirait les parieurs et la filière.
Nous allons donc réagir, en concertation avec les pouvoirs publics. Cette opération est clairement illégale et comme nul n'est censé ignorer la loi, le délit est constitué.
Je fais aussi confiance à nos clients. Ils savent apprécier ce que nous leur proposons, la transparence, les avantages du mutualisme et la sécurité de notre système.


L'expérience est un nom que l'on donne à ses erreurs. (Oscar Wilde) ;-)
Si l'on veut retrouver sa jeunesse, il suffit d'en répéter les erreurs. (Oscar Wilde) ;-)
25.06.05 - 10:01 Profil

§ricou # 2 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Course A
Course A
ricou
124 posts depuis
le 27/5/2005
De : ile de france
J'ai aussitôt ouvert un compte afin d'essayer cette nouvelle possibilité .
Avec un peu de chance , j'ai réussi en quelques jours à plus que doubler mon versement de départ.
Hier soir , je me le suis fait créditer .
J'ai testé , ça a marché et si il y a des "complications" à l'avenir , j'aurai fait garage !!
Il est intéressant de noter que les rapports que j'ai touchés sont supérieurs de 15 à 20 % que ceux du PMU. :-) :-)
Pour le reste qui vivra verra..... ;-) ;-)


A TOUS LES COUPS,JOUER FAIT GAGNER DE L'ADRENALINE !!!
25.06.05 - 11:39 Profil

§Sepp # 3 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Groupe II
Groupe II
Sepp
700 posts depuis
le 27/3/2005
Bonsoir,
:-x
#### ### tu n'as rien compris....:-?

mais aussi le reversement intégral des résultats de notre activité pour financer les besoins de la filière hippique, qui représente aujourd'hui 59.000 emplois.

Désolé

[ Edité par linamix le 25/6/2005 23:01 ]


L'expérience est un nom que l'on donne à ses erreurs. (Oscar Wilde) ;-)
Si l'on veut retrouver sa jeunesse, il suffit d'en répéter les erreurs. (Oscar Wilde) ;-)
25.06.05 - 22:32 Profil

§dreuf # 4 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Groupe II
Groupe II
dreuf
636 posts depuis
le 27/3/2004
Du calme où je fais évacuer le forum :



Chacun ses idées et ses opinions, ce n'est pas la peine de s'insulter.

Dans cette histoire, le plus surprenant c'est que le PMU se réveille seulement maintenant.
25.06.05 - 23:02 Profil

§Lekh # 5 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Modérateur
Modérateur
Lekh
1887 posts depuis
le 14/4/2005
De : Nevers (58)
Ricou tu as bien lu ?
59 000 emplois dépendent du PMU, alors va fermer ton compte :p lol
Non mais sérieusement j espere que ce systeme de paris sera fermé car si c est pour voir la filiere s appauvrir,...


25.06.05 - 23:53 Profil

§klaudi # 6 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Course C
Course C
klaudi
19 posts depuis
le 18/4/2005
De : 54- Nancy
Il semblerait que le concurrent en question se propose de négocier avec les sociétés de courses pour leur reverser un %tage des mises.
On peut lire sur leur site ce jour :
" Les contacts ont d'ores et déjà étés pris avec Franbce Galop et la SECF, et les négociations semblent avancer de manière satisfaisante".
Le pb ne situe donc pas là.
Je pense que c'est l'état français qui va avoir un manque à gagner parce que les taxes ne seront pas reversées en France, le site se trouvant à l'étranger.


Qui pose des questions n'est idiot qu'un moment; qui n'en pose pas l'est toute sa vie.
26.06.05 - 23:14 Profil

§Lekh # 7 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Modérateur
Modérateur
Lekh
1887 posts depuis
le 14/4/2005
De : Nevers (58)
Si c est l état ben c est dommage aussi mais bon c est bien qu ils reversent un pourcentage aux commissions des courses :) .


27.06.05 - 00:39 Profil

§ricou # 8 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Course A
Course A
ricou
124 posts depuis
le 27/5/2005
De : ile de france
ce que j'en pense , c'est que une concurrence amène toujours du mieux par rapport à un monopole.
On peut faire confiance à l'Etat , au PMU et à Zeturf pour trouver les idées les solutions de poursuivre leurs activités.
Et puis en 2005 , il y a Renault mais aussi Ford ,Wolswagen , toyota et bien d'autres.......
:-)


A TOUS LES COUPS,JOUER FAIT GAGNER DE L'ADRENALINE !!!
27.06.05 - 10:05 Profil

§linamix # 9 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Webmaster
Webmaster
linamix
3771 posts depuis
le 23/2/2002
De : Châteauroux
Citation :
ricou a écrit :
ce que j'en pense , c'est que une concurrence amène toujours du mieux par rapport à un monopole. :-)

On ne peut pas coller cet argument à toutes les sauces.
C'est un domaine spécifique. Plus les enjeux sont importants et plus les sommes reversées sont importantes. Que va apporter leur dispersion ?
Nous n'avons pas non plus la même culture que les britanniques vis-à-vis du jeu et du mode de fonctionnement des paris.
Les bookmakers sont une institution en Grande-Bretagne comme l'est le PMU en France.
Ouvrir ce "marché" en France, c'est remettre en cause l'équilibre de la filière hippique.
Je ne dis pas que le PMU est la panacée, mais on peut quand même se réjouir d'avoir des courses d'un excellent niveau.
Que Zeturf reverse une part pour les courses française est nécessaire.
Pour l'instant, je suis sceptique et j'attends de voir. Sur la durée, on sait ce qu'on risque de perdre mais pas vraiment ce qu'on a à y gagner.

Je trouve aussi plutôt amusant de constater que les paris via Zeturf sont interdits depuis Malte et les USA...
27.06.05 - 11:33 Profil

§linamix # 10 ≡ Re: Un opérateur de paris sur Internet
Webmaster
Webmaster
linamix
3771 posts depuis
le 23/2/2002
De : Châteauroux
Le Monde.fr : Le PMU s'inquiète de la création du site Zeturf sur Internet

Zeturf, un site qui a lancé le 20 juin des paris en ligne sur les courses européennes de chevaux, ne laisse pas le Pari mutuel urbain (PMU) indifférent. Selon cet organisme, les joueurs qui s'adonneraient à d'autres jeux sur Internet que ceux autorisés par la loi risqueraient "45.000 euros d'amende et trois ans de prison".

"Cette initiative est illégale et nous préparons notre riposte", explique-t-on au siège du PMU, qui bénéficie d'un monopole depuis sa création en 1930. La législation protège a priori l'opérateur français de paris hippiques. Ces derniers sont réglementés en France par une loi du 2 juin 1891, modifiée en 2004. Le texte est clair : à l'exception des autorisations délivrées par le ministère de l'agriculture, la prise de paris sur des courses hippiques en France est interdite. Pourtant, ZEturf, à la faveur de l'arrivée de nouveaux investisseurs et de la domiciliation de son site à Malte, propose des paris en ligne...

L'irritation du PMU est d'autant plus grande que, même si son chiffre d'affaires réalisé sur Internet est encore marginal (143 millions d'euros sur un total de 7,6 milliards), les parieurs en ligne qui ont ouvert un compte pour pouvoir jouer sont déjà 80.000, dix-huit mois après la création de ce canal de commercialisation.

Pour mieux séduire les joueurs, ZEturf met en avant le taux de la redistribution : 85 % des mises. Il table sur une volume d'enjeux d'une centaine de millions d'euros par an. Le PMU joue la transparence : en 2004, sur 7,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 5,5 milliards ont été reversés aux parieurs, soit 74 %, et 516 millions ont été attribués aux sociétés de courses.

ARRÊT "GAMBELLI"


ZEturf met en avant la légalité de son entreprise. Les sites de jeux sont en effet installés en Grande-Bretagne, en Autriche, en Finlande ou à Malte. Ils s'appuient sur le droit européen, qui garantit la liberté de prestation de services. Celle-ci prévoit que celui qui est autorisé dans un Etat membre peut l'être dans un autre. Une seule restriction est prévue, en cas de trouble de l'ordre public. Cette notion est importante car, depuis novembre 2003, un arrêt de la Cour européenne de justice de Luxembourg a changé la donne. Baptisé "Gambelli", du nom d'un agent italien qui travaillait pour un bookmaker londonien, il pourrait ouvrir une brèche dans le monopole détenu par la Française des jeux (FDJ) et le PMU.

Piergorgio Gambelli exerçait en Italie, pour le compte de Stanley International Betting, qui pratiquait son métier légalement outre-Manche. Il collectait les paris en Italie et les transmettait par Internet en Grande-Bretagne. Le législateur italien décida alors de le poursuivre, l'accusant de violer la loi italienne sur la collecte et l'organisation des paris.

M. Gambelli ayant mis en avant la liberté de prestation de services, l'Italie a saisi la Cour européenne de justice, qui a rendu un arrêt expliquant que les restrictions italiennes n'étaient pas justifiées. "Dans un premier temps, le bookmaker est soumis à un contrôle strict et sérieux, explique Thibault Verbiest, avocat associé du cabinet Ulys, spécialisé dans les nouvelles technologies. Et dans un deuxième temps, l'Etat italien n'est pas en mesure de dire que cette activité viole l'ordre public ou l'intérêt général, car il ne cesse de promouvoir le jeu et n'a pas de politique de santé publique particulière pour les joueurs et la prévention du jeu."

Quant à celui qui joue sur ce type de site installé à l'étranger, Me Verbiest assure qu'il n'est pas "pénalement coupable". L'offre de jeux en français sur Internet est pléthorique et "la loi ne réprime pas le fait de jouer dans un casino virtuel". Mais, admet l'avocat, le joueur n'est pas non plus protégé.

François Bostnavaron
Article paru dans l'édition du 29.06.05 du Monde.fr
29.06.05 - 07:40 Profil
 

   

Rechercher

Mots clés :    

[ Recherche avancée ]

Permissions

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous pouvez voter.
XML / RSS

- Page créée en 0.15 Secondes -