Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#78 invité(s)
#19 membre(s)
#16167: Membres enregistrés

Paradize, martinutta, banban58, kotkijet86, choupy, dada003, guerzou, ElevageduROEN, AUT, pierrick35, black14, DEMI, cristina, basc, idreaaaa, auvelais, JNM039346, coursotro, david19

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

/  Index des forums » CONNAISSANCE DU CHEVAL » Point de vue équestre

     ≡  Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?


Nouveaux en premier  
 


§Platon # 41 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Platon
1581 posts depuis
le 20/2/2007
De : La Vienne (86)
Jafuma :
Citation :
Pour la petite histoire:
J'ai discuté avec un des meilleurs entraineurs d'obstacle de ML,qui a fait preuve de beaucoup d'humilité. Deux fois la même aventure. Le truc classique:un éleveur lui propose un cheval que l'entraineur achète. Mais il faut alors qu'il prenne en même temps un 2ème loustique,pour que l'affaire se fasse. Le 2ème cheval n'a pas grand chose pour lui plaire...Et ce sera ce cheval qui se révèlera être un crack. L'histoire s'est donc répété 2 fois.
Donc "les pourquoi"........
J'ai élevé une jument qui au moment de courir, ne ressemblait pas particulièrement à une bonne jument. Petite chose,assez étroite....Elle a gagné 4 courses en plat dès sa 2éme sortie. Dirigée en obstacle ,elle est restée maiden mais a toujours été 2ème ou 3ème en haie et en steeple ,comme quoi...."pourquoi"?



Merci d'avoir exposé ces cas. Il sont très très révélateurs.
Lorsque les professionnels regardent un cheval, ils regardent tous les mêmes choses concernant le physique. Pour s'en assurer, voyez les présentations, personne ne demande à voir autre chose avant enchères.
Une exception, maintenant, certains osent lever un antérieur.......

Pour les cas que vous citez et qui sont légions, une question :
Qu'avons-nous pas vu et qu'il fallait rechercher ????? Ça c'est important.

On ne regarde que ce qui est visible "à la photo", or, on pourrait aussi connaître ce qui est moins visible, la locomotion, et déceler le psychisme.
Constater la qualité des tissus, évaluer leur solidité.

Au final, la combativité d'un cheval de courses est celui de son seuil de douleur.

Il existe pour cela des examens vétérinaires bien faits, mais rien n'empêche l'homme de cheval d'aborder cette évaluation pour le plus grand bonheur des chevaux.
Plus l'homme connait moins le cheval souffrent !


Platon : Blog: Les petits éleveurs de PS
Site collection équestre : www.psreditions.com
"Le bruit ne fait pas de bien ; le bien, pas de bruit."
16.03.12 - 09:11 Profil

§moovies # 42 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
moovies
1209 posts depuis
le 18/1/2006
Pour la petite histoire Jafuma, elle y est identique dans toutes les disciplines j'ai l'impression.

Platon,
Citation :
Lorsque les professionnels regardent un cheval, ils regardent tous les mêmes choses concernant le physique. Pour s'en assurer, voyez les présentations, personne ne demande à voir autre chose avant enchères.
Une exception, maintenant, certains osent lever un antérieur.......



Vrai, c'est un concours de mannequin plus que du cheval athléte, même si je relativise le levé de l'antérieur et du postérieur, je le vois couramment à toutes les ventes aux enchères.

Platon,
Citation :
On ne regarde que ce qui est visible "à la photo", or, on pourrait aussi connaître ce qui est moins visible, la locomotion, et déceler le psychisme.
Constater la qualité des tissus, évaluer leur solidité.



Beaucoup plus facile à évaluer lors d'une vente de gré à gré que lors d'une vente aux enchères.

Platon,
Citation :
Au final, la combativité d'un cheval de courses est celui de son seuil de douleur.



Pas d'accord, son psychisme, mental joue un rôle important, de la même manière que pour un sportif de haut niveau humain.

Platon,
Citation :

Il existe pour cela des examens vétérinaires bien faits, mais rien n'empêche l'homme de cheval d'aborder cette évaluation pour le plus grand bonheur des chevaux.
Plus l'homme connait moins le cheval souffrent !



Je relativise également, un entraineur célèbre disait que si les vétérinaires maîtrisaient si parfaitement la chose, beaucoup serait des propriétaires et des propriétaires heureux, ce qui infine peut s'expliquer par le fait que tous les examens du monde ne remplace pas la connaissance, et là je vous rejoins
16.03.12 - 10:44 Profil Visiter le site

§Fakir # 43 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Fakir
3100 posts depuis
le 27/1/2012
De : L'Orne
Pour le pourcentage d'effet génétique sur la valeur d'un cheval, que ce soit l'INRA ou ses pendants canadien et Irlandais , ils lui accordent sensiblement le même pourcentage. (un peu plus pour l'irlandais qui pousse à 33%). Mais même pour les 70% restant, l'effet génétique prend de plus en plus d'importance, on arrive aujourd'hui à penser que choper les virus ou des maladie qui trainent est génétique.
En fait on en revient toujours au cheval bien portant qui pourra lutter contre les maladies, bien fait pour qu'il ne se blesse pas, et bien dans sa tête pour qu'il accepte de se transcender. Maintenant c'est certainement à l'homme de ne pas gacher des étapes.
Platon j'ai commandé 2 exemplaires, ça va bientôt devenir un best sellers :-D mais quelle plaie de ne pas accepter la carte bancaire.
16.03.12 - 10:57 Profil

§Platon # 44 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Platon
1581 posts depuis
le 20/2/2007
De : La Vienne (86)
J'ai dit :
Citation :
Au final, la combativité d'un cheval de courses est celui de son seuil de douleur.



Moovies répond :
Citation :
Pas d'accord, son psychisme, mental joue un rôle important, de la même manière que pour un sportif de haut niveau humain.


Prudence, vous qui "relativisez" les propos d'autrui, je vous trouve imprudent :
Vous ne pouvez pas "manipuler" le psychisme d'un cheval comme celui d'un humain.

Parlez à votre cheval pour lui gonfler le moral, en réalité lui gonflera autre chose ......

La bonne santé physique du cheval retardera la douleur et lui assurera la "niaque" au poteau. c'est bien connu ça ne vaut pas un référendum


Platon : Blog: Les petits éleveurs de PS
Site collection équestre : www.psreditions.com
"Le bruit ne fait pas de bien ; le bien, pas de bruit."
16.03.12 - 11:14 Profil

§moovies # 45 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
moovies
1209 posts depuis
le 18/1/2006
Platon,
Citation :
Prudence, vous qui "relativisez" les propos d'autrui, je vous trouve imprudent :
Vous ne pouvez pas "manipuler" le psychisme d'un cheval comme celui d'un humain.

Parlez à votre cheval pour lui gonfler le moral, en réalité lui gonflera autre chose ......

La bonne santé physique du cheval retardera la douleur et lui assurera la "niaque" au poteau. c'est bien connu ça ne vaut pas un référendum




je relativise mes propos, croyez moi. autant je suis d'accord sur le seuil de la douleur, autant ne pas prendre en compte son psychisme, donc sa niaque naturel, cela je ne peux le comprendre.
Un préparateur mental chez les humains ne fait pas tout, et bien souvent il n'existe pas.
Un athlète de fond kenyan ou éthiopien , un boxeur mexicain etc..., personne ne lui gonflera son mental, à compétences physiques égales et sans préparation mentale, son psychisme, sa niaque, son envie de gagner intrasèque fera la différence.

Je ne comprends pas comment le psychisme que vous définissez comme tellement important chez le cheval par ailleurs, n'aurait aucun rôle dans son envie de surpasser ces petits copains..
16.03.12 - 12:11 Profil Visiter le site

§Platon # 46 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Platon
1581 posts depuis
le 20/2/2007
De : La Vienne (86)
Moovies,
il ne s'agit alors que d'un problème d'interprétation, ne débordons pas du sujet.

OUI le psychisme est très important. Chez l'humain l'athlète est vite affecté par la prise de conscience d'un échec probable. Savoir ses chances de victoire diminuer démoralise vite l'humain. Je dis bien "prise de conscience".

Le cheval n'a pas cette conscience, cette projection dans le futur. Pour eux, le futur n'existe pas.
Lorsque les douleurs apparaissent et deviennent pénibles, le psychisme du cheval et ses moyens physiques sont atteints. Les deux vont de paire.

Plus votre cheval conservera son intégrité physique, sa santé, plus son moral, son psychisme, sa combativité seront efficaces.

[ Edité par Platon 16.03.2012 - 14:11 ]


Platon : Blog: Les petits éleveurs de PS
Site collection équestre : www.psreditions.com
"Le bruit ne fait pas de bien ; le bien, pas de bruit."
16.03.12 - 12:42 Profil

§Platon # 47 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Platon
1581 posts depuis
le 20/2/2007
De : La Vienne (86)
Dans son premier pst, Ksar posait une question :
Citation :
Ou bien avec un peu de patience, peut-on voir un changement et avoir un cheval ayant même jusqu'à aimer le travail ?


On ne peut répondre ni oui, ni non.

Aimer le travail est une question de tempérament. Chacun à le sien. Ce tempérament est acquis à la naissance. D'ailleurs observez ce qui se passe à la naissance d'un poulain : tout le monde le regarde, le questionne du regard : Qui es-tu ?

En dehors de son poids et de sa taille, des sa robe, de son sexe, etc les réponses sont rares et bien insuffisantes ..... alors qu'il a déjà au moins 11 mois d'existence pour un éleveur !
Et portant, ce poulain a déjà un tempérament propre que nous ne savons pas voir. Il est vrai que cette lecture est plus facile 3 jours plus tard. Mais sachons mieux "lire" ce poulain pour mieux le cerner ??.?

Là est la question.


Platon : Blog: Les petits éleveurs de PS
Site collection équestre : www.psreditions.com
"Le bruit ne fait pas de bien ; le bien, pas de bruit."
16.03.12 - 12:54 Profil

§Skar # 48 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Course A
Course A
Skar
105 posts depuis
le 27/9/2010
Platon,

Il y a des chevaux qui pour eux la douleur n'est pas un frein. Il y en ait qui ne s'écoute pas. Le "gaz", l'énergie qui en émane peut être considérable et contrebalancer la douleur. De plus, l'entraînement renforce cette capacité à supporter la douleur. Je parle en connaissance de cause, j'ai une jument qui avec une épaule HS montre plus d'entrain au travail (je ne mets jamais de jambe) que n'importe qui d'autres dans mon écurie !

Quant aux capacités mentales de l'animal, je pense qu'il peut évoluer au fil de l'entraînement, dans un sens comme dans l'autre d'ailleurs. Ces capacités seront plus ou moins amoindris en raison du fait qu'il ait été monté tard. Mais là aussi, il n'y a que la mise à l'épreuve qui nous le dira.

Platon, j'attends avec impatience ton bouquin, car cette lecture du cheval attise ma curiosité ! Cela est tout à fait opposé à ma vision.
17.03.12 - 06:29 Profil

§dana # 49 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe III
Groupe III
dana
368 posts depuis
le 3/6/2006
De : manche
Dans quelques années , la génomique sera financierement abordable ( l'etablissement de la carte génétique d'un cheval valait 5000 euros il y 5 ans , puis 1500 à ce jour , puis 300 environ dans une dizaine d'années d'aprés le patron de Labogena )
La génomique ne dira pas si le poulain est un crack , mais dira s'il a les possibilités physiques et métaboliques de faire un champion . De plus , on sera informés des sensibilités du poulain à certaines maladies .
par contre , le facteur psychologique qui , pour moi est indispensable pour faire un champion , ne pourra pas etre évalué !
La " mathématisation " de la detection des champions est en route , mais serat elle suffisante ?????Le débat est ouvert ....
17.03.12 - 06:54 Profil

§Platon # 50 ≡ Re: Les bons chevaux : peut-on les reconnaître ?
Groupe I
Groupe I
Platon
1581 posts depuis
le 20/2/2007
De : La Vienne (86)
Dana,
Merci pour ces précieux renseignements.
Si la science peut apporter des informations chiffrées, je pense que l'on fera un grand pas sur le sujet.
Il faut bien reconnaître qu'il y a là un gouffre à explorer.

J'espère trouver dans ces études, une relation entre les valeurs chiffrables et les qualités potentielles puis réelles.

Souhaitons également que l'homme sera capable, comme pour la composition d'un aliment, de faire la part entre les résultats d'analyses de la composition et son assimilation par les résultats réels sur la bonne santé .....
Car, en valeur potentielle, nous avons beaucoup de chevaux aptes à faire des cracks. Le développement physique puis psychique lié aux conditions environnementales "détruisent" parfois le champion promis.
Pourra-t-on enfin un jour, mesurer cela ??
A suivre.


[ Edité par Platon 19.03.2012 - 18:12 ]


Platon : Blog: Les petits éleveurs de PS
Site collection équestre : www.psreditions.com
"Le bruit ne fait pas de bien ; le bien, pas de bruit."
17.03.12 - 07:20 Profil
 

   

Rechercher

Mots clés :    

[ Recherche avancée ]

Permissions

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous pouvez voter.
XML / RSS

- Page créée en 0.11 Secondes -