Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#68 invité(s)
#27 membre(s)
#16158: Membres enregistrés

tabumo, Impala, vieborg, cocokit, greg53, FENDER, coursotro, robin27, sanymede, MARKO, jeanjean36120, auvelais, caribou, Alicante, Loucka, lounadort, sevc, flofi, festin, volomite, CHRISS, Hudome, raph80, amgalop, jvktlpro, duberyl, basc

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

 
Echos  » L’Arc de Triomphe selon Romanet
Envoyé par SeaBird le 6/9/2006 6:18:38

arc de triomphe
Mais quelle mouche a piqué Louis Romanet pour que celui-ci se pare des atours du Comte d’Auteroche à qui l’on prête le fameux « Messieurs les Anglais tirez les premiers » prononcé, d’après Voltaire, le 11 mai 1745 à bataille de Fontenoy.

En proposant de courir notre Arc national à Ascot alors que nos nombreux hippodromes sont vides de spectateurs et parfois aussi de chevaux, Louis Romanet, une fois de plus, nous rappelle combien il est d’une rare lucidité dans ses propositions avec effet comique garanti.


Obstacle  » Grand Cross Country de Craon 2006 : les forces en présence
Envoyé par fletcherdebreon le 2/9/2006 9:47:21

Sarako

Le seul partant à avoir déjà triomphé cette année dans une étape du championnat de France de cross, il aura le désavantage de découvrir le parcours et de porter beaucoup de poids (72 kg).
On peut d’ailleurs regretter que les chevaux participants aux autres épreuves se retrouvent pénalisés de la sorte et un système de pondération pour les gains obtenus dans les étapes pourrait être mis en place (ex : 1kg par 11.000 cette année, 1 kg par 18.000 cette année dans une étape). Apres avoir chuté de manière très spectaculaire dans le Grand Cross de Pau, dont il termina 5è après avoir été remonté, il a terminé second des 6.000 mètres du Grand Cross de Fontainebleau et 4è à Lyon-Parilly.


Echos  » Olivier Peslier – Christiane Head : 0 – 0 (après prol.)
Envoyé par SeaBird le 29/8/2006 23:12:00

Quiet Royal et O. Peslier
Quiet Royal et O. Peslier
Les ménages à trois fonctionnent rarement bien et l’histoire des courses, écrite par des gens passionnés, est ponctuée de séparations tumultueuses avec claquements de portes, vaisselles cassées et bouclages de valises entre propriétaires, entraîneurs et jockeys (on y voit même des réconciliations comme il sied après toutes bonnes scènes de ménage).

Toutefois la séparation, prononcée à l’issue du Prix Jacques Le Marois, entre Christiane Head d’une part et le couple Olivier Peslier – Wertheimer d’autre part a touché des sommets de médiatisation jamais atteints jusqu’alors.



- Page créée en 0.09 Secondes -