Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#94 invité(s)
#27 membre(s)
#16159: Membres enregistrés

KVDH, jc, tabumo, iroisebleue, Simpson, zalka, AmandaL, tlemon, Miloz, quittoudouble, Solvalla, vieborg, Gribouille29, eternel712, sportf1, tanus, BILAN, nicolas75, jtrotteur, iscla37, guiguidekouatz, boubert, TROT08, Tarteaumaroilles, franck5287, toto61, cristina

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

 
Plat  » King George 2004 - C’est la pagaille !
Envoyé par SeaBird le 24/7/2004 0:07:00

Doyen
Doyen

Autant le millésime 2000 fut excellent pour les vins comme pour les chevaux (Dalakhani, Alamshar) autant rien de très haute qualité ne se dégage du 2001.
C’est pourquoi, apprécions avec gourmandise les crus des années passées et plus principalement ceux qui seront aux prises dans les King George and Queen Elisabeth stakes de ce samedi, apparemment très ouvertes et dont le vainqueur, s’il est bien choisi par les dieux, ne manquera pas d’être sacré roi turf européen, au moins jusqu’à l’automne…

Mais que choisirons les dieux ? En attendant leur réponse je vous propose les suggestions suivantes :


Plat  » King Georges 2004 - Rififi dans le New Jersey
Envoyé par PEINTRECELEBRE le 23/7/2004 21:32:24

Vallée Enchantée
Vallée Enchantée

La présence de l’Américain Hard Buck au départ des King George est l’occasion de revenir sur un évènement qui se produisit aux Etats-Unis en 1985 et qui entraîna chez les sportsmen US une recrudescence de fluxions poitrine, crises de tétanie et malaises en tout genre. A ces pauvres sportsmen d’ailleurs, il ne vaut mieux pas rappeler cet évènement, sinon rechute assurée et direction l’hosto.

Alors ?

Le père de Hard Buck était Spend A Buck, cheval de l’année 1985 aux USA, vainqueur notamment du Kentucky Derby. La suite logique de ce succès était les mythiques Preakness Stakes et… pas du tout. Tenez vous bien, l’entourage de Spend A Buck l’envoya courir le Jersey Derby un obscur groupe 3, car la société des courses locale avait promis au lauréat du triplé Kentucky Derby- Jersey Derby et une course dont le nom m’échappe, une prime de 5 millions USD.


Plat  » REFUSE TO BEND : le retour en grâce
Envoyé par PEINTRECELEBRE le 11/7/2004 20:16:00

Cheikh, chèques et kopecks


Cheikh Mohammed Al Maktoum est un personnage mystérieux. Pour qui veut l’observer et tenter de déchiffrer l’énigme, l’exercice relève de la gageure tant son attitude ne laisse rien transparaître. Le visage, fermé, impassible révèle encore moins d’émotions que les cerbères taciturnes qui le protègent jour et nuit. Seules les grandes victoires et les facéties de Frankie Dettori, parviennent parfois à égayer son regard noir et profond d’oriental. Comme si le rire ou l’expression la plus minimale d’un sentiment contrevenaient à son statut de potentat richissime. De religion, on ne lui en connaît qu’une : le cheval de pur-sang, qu’il vénère plus que tout. Pour preuve, il congédie sans délais ceux de ses employés qui se rendent coupables de la plus bénigne des maltraitances envers ses chevaux. On l’a vu aussi, toutes affaires cessantes, accourir au chevet de Dubaï Millenium annoncé mourant par le vétérinaire, afin de partager ses derniers instants de vie, la main sur le chanfrein et le cœur lourd.



- Page créée en 0.12 Secondes -