Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#44 invité(s)
#2 membre(s)
#16151: Membres enregistrés

LesChevauxduCoeur, rachel

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Plat  : King Georges 2004 - Rififi dans le New Jersey
Envoyé par PEINTRECELEBRE le 23/7/2004 21:32:24

King Georges 2004 - Rififi dans le New Jersey

Vallée Enchantée
Vallée Enchantée

La présence de l’Américain Hard Buck au départ des King George est l’occasion de revenir sur un évènement qui se produisit aux Etats-Unis en 1985 et qui entraîna chez les sportsmen US une recrudescence de fluxions poitrine, crises de tétanie et malaises en tout genre. A ces pauvres sportsmen d’ailleurs, il ne vaut mieux pas rappeler cet évènement, sinon rechute assurée et direction l’hosto.

Alors ?

Le père de Hard Buck était Spend A Buck, cheval de l’année 1985 aux USA, vainqueur notamment du Kentucky Derby. La suite logique de ce succès était les mythiques Preakness Stakes et… pas du tout. Tenez vous bien, l’entourage de Spend A Buck l’envoya courir le Jersey Derby un obscur groupe 3, car la société des courses locale avait promis au lauréat du triplé Kentucky Derby- Jersey Derby et une course dont le nom m’échappe, une prime de 5 millions USD.

Inutile de préciser le choc causé par cette décision bassement vénale et anti-classique, d’où les pathologies énoncées plus haut.

Les King George seront intéressants à suivre avec Doyen, Sulamani, Gamut. et notre petite Vallée Enchantée qui leur rend 1,5 kg. Les trois ans – sauf un - ont jeté l’éponge tout comme moi d’ailleurs quand je m’essaie à trouver une logique à la génération classique, sur quelque distance que ce soit.
A ce propos, je me rappelle avoir fustigé dans la tribune « Courses France » le rating ridicule accordé à Grey Swallow meilleur que celui de American Post dans les classements internationaux 2004. Résultat : le premier est pour l’instant le meilleur 3 ans d’Europe tandis que le deuxième a déçu sa race comme on dit joliment dans le neuf trois.

Avec tout ça, me voilà beau.

 

Liens relatifs


- Page créée en 0.07 Secondes -