Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#59 invité(s)
#0 membre(s)
#16151: Membres enregistrés

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

 
Plat  » Prix du Jockey-Club 2004 - Les paradis artificiels
Envoyé par SeaBird le 8/6/2004 21:01:00

On prétend que l’abus de produits psychotropes permet de voir des éléphants roses. Ne pas en prendre le dimanche est en encore pire…On y voit des canaris bleus !
Le premier dimanche de juin réuni habituellement à Chantilly la crème des poulains de 3 ans. L’édition 2004 du Jockey-Club étant à demi-écrémé pour les raisons que tous le monde connaît, la planète turf s’attendait à une course ouverte voire à une surprise. De ce point vue là personne n’est déçu, Blue Canari, à qui Thierry Thulliez à fait faire une superbe course, est vainqueur d’une l’épreuve dont l’arrivée est digne des quintés dominicaux et personne et pas même son entraîneur ne le voyait à pareille fête.


Plat  » Prix du Jockey-Club 2004
Envoyé par PEINTRECELEBRE le 7/6/2004 20:35:00

De D Day, il en était question également dans le monde des courses européennes.

Avant les derbies

Un peu avant le Derby d’Epsom, on apprend le forfait du favori, Yeats qui restait sur un succès ridicule de facilité dans un « trial ». Même topo dans le Jockey-Club, avec Voix du Nord, accidenté.

1 - Le forfait de Voix du Nord porte le coup de grâce à Dominique Bœuf, noir comme jamais, massacré sur la place publique, l’avant veille par Alec Wildenstein, auteur d’une sortie indigne de lui et de quiconque d’ailleurs (sauf des pelousards qui ont des comportements stricto sensu identiques à celui que je condamne ici).
Wildenstein veut virer son jockey ? Libre à lui et il ne s’en est d’ailleurs pas privé. Mais qu’il s’en tienne aux normes minimales du respect. A t-on jamais vu entraîneur s’en prendre publiquement et avec un tel dédain, à un joueur qui avait raté un penalty, y compris en finale de la coupe du monde? Victime d’une terrible alchimie de circonstances contraires, Bœuf aura-t-il les ressources pour faire front ?


Plat  » Retour vers le futur
Envoyé par SeaBird le 25/5/2004 21:10:00

Il en va ainsi de tous les grands champions : Ils gagnent toujours, sans forcément paraître les meilleurs. C’est logique et c’est même ce qui les distingue des compétiteurs ordinaires.
Ayant quitté Longchamp puis déserté Paris et sa région juste après le Prix Saint Georges le dimanche 16 mai, il me tardait de lire les réactions des intervenants de ce site suite à l’incident créer par Antonius Pius à l’arrivée de la Poule d’Essai des poulains.
Autant dire que je ne partage pas du tout l’opinion selon laquelle Antonius Pius serait le vainqueur moral de cette épreuve, je m’en explique :



- Page créée en 0.23 Secondes -