Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#95 invité(s)
#3 membre(s)
#16167: Membres enregistrés

jasoda21, UaUka1, kw

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Plat  : Prix du Moulin de Longchamp - Rentrée de classe.
Envoyé par SeaBird le 7/9/2004 20:09:00

Prix du Moulin de Longchamp - Rentrée de classe.

Depuis que le prix du Moulin de Longchamp ne se dispute plus le jour de l’Arc, c’est à dire le premier dimanche d’octobre, les vainqueurs Deauvillais ne brillent plus guère au bois de Boulogne dans cette épreuve face aux rentrants cantiliens ou anglais.
Bien sûr Grey Lilas a gagné le prix de la Nonette à Deauville, mais l’édition 2004 restera surtout dans les mémoires comme particulièrement divertissante avec une moitié de peloton partie le dimanche et une deuxième le mardi, de quoi laisser un bon souvenir à Gary Stevens finalement dernier partant.
En tout cas rentrée de classe pour la pouliche présentée par André Fabre dont l’entraînement semble reprendre des couleurs tant celui-ci n’a pas brillé de ces feux habituels depuis le début de l’année. La victoire de Grey Lilas vient confirmer ce que je soupçonnais depuis le dimanche des Poules d’essais : Le meilleur miler entraîné est France était... Torrestrella. Point de vu partagé également par Christophe Soumillon* (à moins que ce ne soit le contraire&) puisque c’est sur ses conseils que François Rohaut avait supplémenté la pouliche dans la Poule d’essai qu’elle gagna en toute décontraction dans un temps pourtant inférieur d’une seconde à celui d’American Post, vainqueur chanceux au terme d’une arrivée beaucoup plus disputée, tout le monde s’en souvient.

D’ailleurs ce prix du Moulin de Longchamp, comme les St James, a également confirmé que le perdant ce fameux dimanche était bien Diamond Green et non pas Antonius Pius.
Cette arrivée confirme également que désormais les possibilités de vaincre d’American Post seront rares. Cheval précoce ayant physiquement peu évolué entre 2 et 3 ans, désormais ni miler ni classique son entraîneur envisage pour lui des épreuves sur des distances intermédiaires (Champion stakes). Personnellement je demande à voir, tant il me semble que le problème de ce cheval n’est pas la distance, mais d’ordre biomécanique, son action rasante limitant l’efficacité de ses foulées.
Quant à Whipper, le héros de l’été, (dans son cas on peut vraiment parler de forme saisonnière 3 de ses 5 victoires ont été acquises au mois d’août), c’était son 3ème Groupe I en 4 semaines&.bravo.
En marge de l’épreuve proprement dite, je me réjouis du retour d’Eric Legrix au plus haut niveau dans la hiérarchie des jockeys. Certains l’ont peut être oublié, mais le jeune jockey rayonnant rentrant aux balances en selle sur Sagace se croyant victorieux dans l’Arc de Triomphe 1985, c’était lui. On sait ce qu’il advint&et de la décision contestable et toujours contestée, prise par les commissaires ce jour là.
A propos des décisions des commissaires, Antonius Pius n’avait pas ce dimanche à supporter la fougue de son jockey habituel Jamie Spencer. Celui-ci, qui entretient déjà d’étroites relations avec les commissaires de France Galop à Longchamp, est allé cet été faire connaissance avec ceux d’Arlington Park à Chicago, avec comme résultat un nouveau déclassement, cette fois-ci c’était avec Powerscourt dans l’Arlington million.

*Dans cette affaire Christophe Soumillon a tiré les marrons du feu pour Olivier Peslier puisque c’était ce dernier qui pilotait Torrestrella dans la Poule d’essai.

 

Liens relatifs


- Page créée en 0.05 Secondes -