Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#69 invité(s)
#25 membre(s)
#16157: Membres enregistrés

saintplay, scorpsfan14, nico17, bego, thorisse, Pascal87, cyriak, desigual, frontside, 100OR, Trotting-B, Saillie, Becrazy, genet, flofi, herve46, nicolas89, equi-feel37, Aristote42, tanus, JNM039346, tabumo, belus72, BeGood, quittoudouble

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Plat  : A qui l’Arc de Triomphe ?
Envoyé par SeaBird le 2/10/2005 5:54:52

A qui l’Arc de Triomphe ?

Longchamp
Ouf ! Au moment où ces lignes sont écrites, la perspective d’une belle épreuve fournie en concurrents de qualité et suffisamment nombreux pour servir de support à notre Quinté+ national semble assuré. Il y aura donc 16 partants dans cette 84ème édition l’Arc de Triomphe , ces derniers ayant la lourde tâche de rendre l’épreuve aussi événementielle que la campagne de promotion et d’affichage entreprise par France Galop souhaite la présenter auprès du public profane.

Il est triste de constater l’inadéquation entre les « trésors » d’énergie déployé par l’institution et le manque d’investissement sportif, la maladive frilosité des acteurs professionnels, entraîneurs et propriétaires, incapables d’appréhender les courses comme un spectacle nécessairement populaire. A quoi bon vouloir remplir les tribunes des hippodromes si les pistes sont quasiment désertes, comme ce dimanche 11 septembre où le cumul Prix de Niel, Prix de Foy et Prix Vermeille, sensément épreuves préparatoires à l’Arc de Triomphe, se monte à... 16 partants !?

Pour remédier au problème récurrent du manque de partants dans ses grandes épreuves, France Galop serait bien inspiré de déplacer dans son calendrier, déjà bien maltraité par ailleurs, les épreuves potentiellement concurrentielles de la course événement, le Prix Dollar et le Prix de l’Opéra par exemple, et de faire en sorte que comme par le passé que les participants à la Coupe de Maison Laffitte puissent se présenter dans l’Arc de Triomphe tel Fair Mix en 2002.
Ceci dit, il y aura une course et voici mes préférés pour la victoire :

1- HURRICANE RUN : Après la disparition de l’invaincu (sur le turf) Shamardal, les désillusions de Pascal Bary orphelin de Divine Proportions et les promesses non tenues d’Azamour c’est un véritable « boulevard » qui s’offre à lui pour succéder à son père le grand Montjeu au palmarès de l’épreuve. S’il tient du papa l’état du terrain lui sera indifférent et puis André Fabre est à l’écart dans cette course qu’il a déjà gagné 4 fois.

2- SHAWANDA : C’est l’épouvantail de la course et probablement la seule pouliche de 3 ans capable de s’imposer dans l’épreuve depuis Akiyda qui, heureux hasard (?), défendait les mêmes couleurs. Sont père Sinndar est le dernier poulain a avoir réussi le triplé Epsom, Curragh, Longchamp.

3- BAGO : Certes ses dernières prestations ne peuvent enthousiasmer que les optimistes chroniques, mais souvenez-vous l’an passé il était dans une situation similaire et cet Arc de Triomphe 2005 est son objectif depuis le lundi 4octobre 2004.

4- MOTIVATOR : Après des errements sur les distances dites intermédiaires ce cheval ultra-classique revient sur la distance où il a joliment brillé le samedi 4 juin à Epsom. S’il court sur cette valeur il est un vainqueur potentiel.

5- WESTERNER : L’idée de courir l’Arc avec ce cheval « trotte » dans les têtes du couple Lelouche-Wildenstein depuis bien avant sa victoire dans la Gold Cup d’Ascot... Pardon de York cette année. Ayant effacer son échec de 2004 dans cette dernière épreuve il est clair qu’il n’avait plus rien à prouver sur les longues distances. Spécialement préparer depuis et après son encourageante 3ème place à Baden-Baden le voilà en piste ce dimanche avec un leader spécialement dévolu à sa cause. Il y aura donc du train dès la sortie des boites afin d’éroder les ressources des finisseurs dans l’interminable montée vers la porte de Boulogne où ce cheval dur est capable de faire le reste. Son jockey Olivier Peslier est hautement fiable dans cette épreuve qu’il a déjà gagné trois fois avec trois tactiques différentes. De plus la lecture du palmarès de l’épreuve montre que les stayers raccourcis se sont souvent bien comportés.

6- CHERRY MIX : Sa dernière victoire remonte au Grand Prix de Deauville 2004. Il est estampillé « Godolphin » désormais, mais et surtout il sera monté par l’imprévisible Lanfranco Dettori capable d’endormir le peloton du Jockey-Club avec Shamardal, de surgir de la corde avec Marienbard ou de gagner au débotté la Japan Cup avec Falbrav.

Verdict dimanche, tout le monde ne sabrera pas le champagne mais je me fais un devoir sportif de trinquer au vainqueur.
Ah oui j’oubliai ! Il y a quarante ans le crack Sea Bird gagnait l’Arc de Triomphe. Puissent les Dieux du turf faire en sorte que le vainqueur de cette 84ème édition nous gratifie du même spectacle ce dimanche.

 

Liens relatifs


- Page créée en 0.1 Secondes -