Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#95 invité(s)
#20 membre(s)
#16172: Membres enregistrés

the_crow, Tidalium, jossopia, victory, kotkijet86, metayer, nija, nostral, marynege, black14, FPII, Djo, trotenaction, allof, rom, caribou, goldiready, sacha7, Larry_Caw, nicoso

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Trot  : Général du Pommeau : la fin d'une fabuleuse carrière
Envoyé par Goodbyehalo le 14/9/2004 22:41:46

Général du Pommeau : la fin d'une fabuleuse carrière

Le 3 mai 1994, peu de temps après le lever du soleil, nul ne se doute encore que le petit Général qui vient de naître deviendra une idole dans le monde des courses au trot en France et ce pendant huit années.

Son père, Sébrazac, fut le meilleur de sa génération. Gagnant du Critérium Continental, du Critérium des 5 ans et double vainqueur du Prix de l'Etoile, il participa au prix d'Amérique dans lequel il fit bonne contenance contre les meilleurs trotteurs européens du moment. Entré au haras, il s'est révélé dès sa deuxième année de monte, produisant la bonne Désirade des Feux, avant de connaître la consécration avec la génération des " G ", produisant, outre Général du Pommeau, Gébrazac, vainqueur d'un prix René Ballière, et la bonne Gamine Indienne.



Sa mère, Actrice du Pommeau, est une fille de Le Loir (père notamment de Ténor de Baune - vainqueur du prix d'Amérique 1991 en restant invaincu). Placée sous la selle à Caen, elle est entrée au haras à l'âge de 5 ans. Général du Pommeau est son premier produit. Suivent Ingrid de Monfort (par Vivier de Montfort, placée sous la selle à Vincennes), Maréchal Pommeau (par Tarass Boulba, placé à Vincennes), Nacre du Pommeau (par Jet du Vivier, qualifiée) et Oslo du Pommeau (par Défi d'Aunou).

Débutant à l'âge de 2 ans, Général du Pommeau a tout de suite fait partie de l'élite de sa promotion, partageant un temps les honneurs avec Gavroche Perrine, puis Giant Cat, et courant avec des chevaux tels Gai Brillant, Ganymède, Goetmals Wood, Gentille de Brévol, Gamin de Vauvert.

Doté d'une pointe de vitesse finale sortant de l'ordinaire, vainqueur du Critérium des Jeunes, Général du Pommeau a remporté quasiment tous les semi-classiques réservés à sa génération, avant de "laisser" le critérium des 3 ans à Gavroche Perrine.

Remportant ensuite les Critériums des 4 ans, Continental et des 5 ans, Général du Pommeau a très vite conquis le public, en digne successeur d'Idéal du Gazeau et Ourasi, qui seuls avant lui avaient à ce point rallié à leur cause les passionnés des chevaux et des courses au trot.

Appartenant à deux amis, loin des grosses fortunes du milieu, Général du Pommeau est un petit cheval courageux comme on les aime. Jules Lepennetier, son entraîneur, est un homme sans prétentions, qui le fait travailler sur la plage. Le cheval est l'idole du petit village de Saint James où il a son écurie. Les points communs avec Idéal du Gazeau, un autre cheval du peuple, sont flagrants. Mais la carrière du "Général" n'a rien à envier à celle de "Petit Bonhomme".

L'année 2000 sera la sienne :

Général du Pommeau remporte le Prix d'Amérique. Non seulement il pulvérise l'opposition, dont un certain Varenne (considéré par la suite comme le meilleur trotteur au monde), mais il trotte les 2.700 mètres de la grande piste de l'hippodrome de Vincennes plus vite qu'aucun trotteur ne l'a jamais fait avant lui, établissant l'extraordinaire temps de 1'12''6 en réduction kilométrique.
Outre ce fabuleux record, Général du Pommeau établit également celui des 2.100 mètres, toujours à Vincennes, en 1'11''3 dans le prix René Ballière (un record que battra Varenne en 2002 dans la quatrième épreuve de la Coupe du Monde).

Un palmarès éblouissant : Général du Pommeau a, outre les victoires sus-nommées, notamment fait siens les Prix de Paris, Championnat Européen des 5 ans, Grand Prix d'Aby, Grand Prix du Sud Ouest, Prix d'Eté, terminé second de l'Elitloppet, des Prix de France, de l'Atlantique, de Bourgogne, Jockey. Autre fait marquant de cette formidable carrière, Général du Pommeau a couru cinq fois le prix d'Amérique et a terminé cinq fois dans les cinq premiers : premier en 2000, troisième en 2001, deuxième en 2002, quatrième en 2003 et cinquième en 2004 pour sa dernière participation.

Atteint par la limite d'âge ; un trotteur Français ne peut en effet prolonger sa carrière au-delà de l'âge de 10 ans en France ; Général du Pommeau avait effectué sa rentrée pour les derniers mois de compétition qui lui restaient, le 14 août 2004, dans le Prix Madame Henri Levesque, à Graignes. Terminant deuxième du bon Ingen, à l'issue d'une fin de course digne de ses plus beaux jours. Le " Général " semblait alors capable de continuer à mener la vie dure à ses adversaires pour quelques courses encore.

Mais l'entraînement est devenu plus laborieux, le cheval demandait à souffler. Et Jules, l'homme de sa vie a su écouter son champion. Général ne courra plus.
Une décision qui n'a pas du être facile à prendre mais au regard de la carrière du cheval, il ne pouvait en être autrement. Général n'aurait pas mérité de courir diminué ou de courir sans le feu sacré qui l'a habité pendant huit années. Huit années pendant lesquelles il aura fait rêver le public français.

Moins d'un an après Fan Idole, un autre crack tire sa révérence. Souhaitons maintenant que ses produits perpétuent son souvenir sur la piste.

Salut Champion.

 

Liens relatifs


- Page créée en 0.1 Secondes -