Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#80 invité(s)
#19 membre(s)
#16159: Membres enregistrés

granduc, Shiho, vaillante, mamour, labat18, 100OR, caribou, ouestrot, ElevageduROEN, Karukera, Gribouille29, cdd, Russel, QUADRI, tanus, iroisebleue, sevc, franck5287, ivct

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Obstacle  : Grand Cross Country de Craon 2006 : les forces en présence
Envoyé par fletcherdebreon le 2/9/2006 9:47:21

Grand Cross Country de Craon 2006 : les forces en présence

Sarako

Le seul partant à avoir déjà triomphé cette année dans une étape du championnat de France de cross, il aura le désavantage de découvrir le parcours et de porter beaucoup de poids (72 kg).
On peut d’ailleurs regretter que les chevaux participants aux autres épreuves se retrouvent pénalisés de la sorte et un système de pondération pour les gains obtenus dans les étapes pourrait être mis en place (ex : 1kg par 11.000 cette année, 1 kg par 18.000 cette année dans une étape). Apres avoir chuté de manière très spectaculaire dans le Grand Cross de Pau, dont il termina 5è après avoir été remonté, il a terminé second des 6.000 mètres du Grand Cross de Fontainebleau et 4è à Lyon-Parilly.

Cet été, il est apparu plus fort que jamais, s’imposant facilement successivement à Vittel, Vichy et Pompadour battant des lots cependant pas extraordinaires. Ca sera dimanche son douzième cross de l’année, ce qui semble beaucoup d’autant que l’atout fraîcheur fait souvent la différence à Craon. En outre, aucun vainqueur de pompadour n’a fait l’arrivée du Grand Cross de Craon depuis plus de 20 ans. Il partira favori certainement mais ce n’est pas un favori solide. Déjà quasiment assuré du titre de Champion de France, il va ce dimanche essayer de gagner l’étape la plus prestigieuse pour le compte de Loïc Manceau qui s’était impose en selle sur Bol d’Or II en 1995.
Photo de Sarako prise par golden à pompadour.

Hawaii

Depuis 2003, il se montre extrêmement régulier dans ce genre de tournois et malgré ses 11 ans, il reste toujours très dangereux. Ce sera le premier partant de Dominique Delorme dans cette épreuve en tant qu’entraîneur. L’an passé, on se rappelle qu’il avait été arrêté dans cette course avant le saut de la dernière haie mais il s'était présenté au pied levé palliant le forfait d’Ivoire de Beaulieu et courait quinze jours seulement après sa victoire du Pertre. Cette année, il est monté en pression doucement terminant 4è d’un cross à Lyon-Parilly puis 3è du Grand Cross devançant Sarako. Il a ensuite remarquablement couru à Corlay, terminant 2è battu sur le poteau par Hasary après une magnifique lutte. Il vient de décevoir à Dieppe terminant 6è, se retrouvant brusquement sans ressource à 700 mètres de l’arrivée alors qu’il était en tête et allait facilement. Les analyses après course n’ont pas été bonnes et on peut donc penser que cette course est à effacer et qu’avec un peu de fraîcheur il va fournir sa meilleure valeur ce dimanche ce qui lui autorise tous les espoirs.

Hasard de la Motte

Ce premier représentant d’Eric Leray avait terminé l’an passé à la quatrième place de cette course et va tenter de faire mieux ce dimanche. Il a peu couru cette année puisqu’après une victoire à Saumur sur son parcours de prédilection devant Xaar Morinière, il s’est blessé à Moulins, terminant 4è. Mis au repos, il vient de faire une rentrée plus qu’honorable sur les haies battant le Macaire Kauto Ray. Il devait initialement courir le Télopée dans deux semaines mais face à la concurrence, Eric Leray s’est laissé tenter. Dès lors, il convient de s’en méfier d’autant qu’il n’a pas été éprouvé par ses courses cette année. Agé seulement de 7 ans, il a tout l'avenir devant lui et on peut se demander si cette course n’arrive pas une ou deux semaines trop tôt pour lui. Mais la forme de l’écurie et l’art de son entraîneur de préparer ses chevaux pour le jour J peuvent faire la différence.

Indigo

Au départ de cette course sans interruption depuis 2003, il va essayer de faire aussi bien sinon mieux que les années précédentes (3è en 2003 et 2004, 2è en 2005) dans ce qui devrait être la dernière course de sa très belle carrière en cross country. S’il n’a pas particulièrement brillé cette année, ses deux sorties comportent des excuses et il a toujours eu besoin de plusieurs parcours pour revenir à son meilleur niveau. A Corlay il a perdu énormément de terrain en virant très au large par deux fois avant de revenir finir correctement en retrait (5è) tout en rentrant déferré. A Vittel, il s’est retrouvé dans la dérobade au retour de la descente du golf et n’a pu défendre loyalement ses chances devant se contenter de la 6è place. Ce très courageux cheval de 12 ans semble être revenu en bonne condition à l’entraînement et l’opposition semble dans ses cordes sur ce qu’il a fait de mieux. Des lors, un départ en fanfare à la Fairplay est loin d’être une utopie. Son entourage et David Verry en particulier mériterait cette victoire de prestige dans le Grand Cross de Craon.

Korigan de Sourdon

Le représentant de Philippe Cottin âgé de 8 ans va lui aussi découvrir le parcours de Craon directement sur les 6.000 mètres du Grand National. Révélation de la saison 2004 en cross country avec à la clé une victoire dans le Grand Cross du Pertre, il a été ménagé en 2005 terminant 3è de l’Anjou Loire Challenge et du Grand Cross de Corlay. Cette année après sa rentrée victorieuse au Lion-d’Angers, il semblait être le principal opposant à Imposant mais en essayant de taquiner le champion de Philippe Peltier, il s’est asphyxié, terminant littéralement au pas et perdant tout le bénéfice de ses efforts dans les 100 derniers mètres en ne parvenant à sauvegarder que la 4è place. Apres cette course, il a bénéficié d’un break n'ayant plus reparu depuis, et comme il court bien sur sa fraîcheur, il a lui aussi le profil d’un vainqueur potentiel s’il s'acclimate au parcours de Craon, ce qui devrait être le cas puisqu’il a déjà pas mal d’expérience et qu’il fait bien Corlay (les chevaux faisant bien Corlay font bien Craon en grande majorité).

Xaar Morinière

C’est le cheval choisi par Etienne leenders pour tenter de conserver le titre d’Iclan de Molières, le grand absent de la course. Le cheval a suivi la même préparation que son compagnon d'écurie l’an passé, un break après l’Anjou Loire Challenge et une rentrée directement dans le Grand Cross de Craon. Mais la comparaison s’arrête là car si Xaar morinière est un bon cheval de cross, il est loin d’être au niveau d’Iclan de Molières et sa présence à l’arrivée constituerait une surprise d’autant qu’il découvre Craon.
Ce spécialiste de Saumur, on s’en souvient ne s’était pas adapté l’hiver dernier au parcours palois et rien ne dit que Craon va mieux lui convenir. Sa tâche s’annonce compliquée et une place dans les 5 premiers constituerait déjà une belle performance. Il sera certainement à suivre cet automne dans le Grand Cross de Saumur.

Drapsag Tiun

Ce cheval au drôle de patronyme (c’est celui de son père Gaspard de la Nuit avec les lettres inversées) âgé de 11 ans a fait son retour cette année après avoir été absent depuis sa 2è place dans cette même course en 2004 ou seul son compagnon d’entraînement Faspard de Nuit avait réussi à le dominer. Eric Leray lui a donné des tâches très faciles à Château-Gontier puis au Dorat dont il s’est facilement acquittées. Sa dernière 4è place à Vittel est en trompe l’œil car il ne va pas du tout dans le lourd et que ce jour-là à Vittel la piste était très profonde, si bien que le cheval y a plus fait un galop d’entraînement qu’une vraie course. On se rappelle qu’en 2004 avant sa 2è place il n’avait pas de performances mirobolantes mais son endurance et ses grosses qualités de sauteur lui avaient permis de se montrer très performant. Logiquement il devrait prendre la course à son compte et essayer d’aller le plus loin possible et qui sait où il va s’arréter.

Itador

Le dernier représentant de l’armada Leray âgé de 10 ans présente lui aussi un profil original car il va débuter en cross directement dans le Grand National de Craon, ce qui est un fait peu banal. On sait qu’Eric Leray aime les défis mais si Itador boucle son parcours, cela constituera déjà une belle performance. Ce très bon sauteur est néanmoins un habitué de Craon et de son Grand Steeple dont il avait terminé 2è d’une édition menée tambour battant revenant finir de très loin. Cette année il s’est bien comporté par deux reprises sur le steeple de Corlay dont le parcours avec son dénivelé et son contre-haut peut s’apparenter à un petit cross. Difficile à situer dans cette course forcément, on notera que c’est le frère du très bon Nidor et surtout du très bon cheval de cross Juxtador. On peut donc penser qu’il va s’accommoder du parcours. En tout état de cause, on peut saluer le challenge relevé par Eric Leray et ses trois pensionnaires et il n’est pas impossible du tout qu’Itador prenne une part active à l’arrivée même si sa tenue sur cette distance est également inconnue.

Kami des Obeaux

Guillaume Macaire joue la carte de la fraîcheur avec son représentant puisqu’il na couru que deux fois cette année s’imposant à Nancy pour sa rentrée et terminant 3è du Grand Cross de Vichy. L’an passé il avait terminé 5è de cette course sans se montrer réellement dangereux après avoir terminé 3è également du Grand Cross de Vichy. Même s’il aura certainement progressé sur sa course de Vichy, il faut quand même reconnaître qu'il ne battait ce jour-là pas grand-chose et dès lors sa tâche ne s’annonce pas des plus faciles, d’autant qu’il a régulièrement été dominé dans ce genre de lot (Dieppe 2004, Craon 2005, Vichy 2004 et 2005). Même si Guillaume Macaire réussit un festival à Craon et que son cheval sera une fois de plus magnifiquement présenté, sa candidature pour la victoire est loin d’être évidente et il sera plutôt un postulant pour une 4è ou une 5è place.

Fletcher de Bréon

Le vétéran de la course (13 ans) va courir son quatrième Grand Cross de Craon après sa 4è place dans la si belle édition de 2002 puis sa 2è place dans celle de 2003.
En 2004, mal remis de ses problèmes de tendons et monté au pied levé par Tanguy Boivin en remplacement de Pierre Bigot hospitalisé, il avait chuté ce qui ne lui arrive que très rarement.
Cette année pour son retour à la compétition, il n’a pas convaincu en dehors d’une honorable 2è place à Dieppe sur 4.500 mètres. Dans le Grand Cross de Dieppe, il n’a pu accélérer pour finir terminant 5è à distance malgré une très belle qualité de sauts. A Corlay, il vient de décevoir sans excuse apparente se montrant une nouvelle fois incapable d’accélérer lorsque la course se décantait et étant battu très tôt à plus de 1.000 mètres de l’arrivée faisant dire à son jockey que ce n’était plus Fletcher de Bréon. Suite à cette course, son départ à la retraite avait été annoncé par son entourage mais il sera finalement présent dimanche à Craon. S’il parvient à faire le tour, ça sera déjà très bien et sur ses dernières courses, il ne semble posséder aucune espèce de chance de disputer l’arrivée.

 

Liens relatifs


- Page créée en 0.12 Secondes -