Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#79 invité(s)
#3 membre(s)
#16156: Membres enregistrés

sperrier, leforain, gaetan21

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Obstacle  : Grand Cross de Craon 2007, dimanche 8 septembre
Envoyé par fletcherdebreon le 8/9/2007 14:42:32

Grand Cross de Craon 2007, dimanche 8 septembre

Le sacre pour le crack Sarako ?

Craon

    Quelques mois après le sacre dans l'Anjou Loire Challenge de son compagnon de box Le Krakatoa, Sarako vient à son tour tenter sa chance dans l'ouest  de la France pour remporter la plus prestigieuse des courses de cross, le grand cross de Craon. Il a une revanche à prendre car il avait fini "seulement" second l'an passé. S'il sera évidemment grandissime favori, ses adversaires ne se présentent pas en victimes résignées et font tout faire pour battre le probable futur champion de France de cross de la discipline. Comme quelques mois plus tôt au Lion d'Angers, la petite Kiwi Du Manoir conduira l'opposition. Iclan de Molières a remporté cette course en 2005 très facilement et à onze ans il est toujours là. Mossburn, révélation de l'année en cross, Lancôme de Solzen, dont les limites sont inconnues, ont eux aussi beaucoup d'atouts dans leur jeu. Les autres défendront chèrement leur peau à l'image d'un Ian de Brion ou de Juful Tennis, amenés à leur top niveau par leur entourage pour cette course. Vu la difficulté du parcours, tout peut arriver d'autant qu'il y aura beaucoup de partants cette année et qu'il faudra donc éviter les mauvais coups. Le lot semble homogène et de bonne facture et dès lors chacun va défendre ses chances au mieux. La course s'annonce donc des plus intéressantes à suivre d'autant que cette année les conditions de course font que tout le monde portera le même poids et on peut donc espérer que le meilleur gagne.

Les participants :



N°1. Juxtador (H. 10 ans)
        Entraineur : Eric Leray
        Jockey : Anthony Blais
        Gains: 90 775 euros, 9 victoires, 13 places en 33 courses

Juxtador

    Ce cheval va défendre les chances d'une casaque qui a déjà tout connu dans cette course. Les joies du bonheur en 2004 avec la victoire de Faspard de Nuit puis la tristesse avec la chute mortelle du même Faspard de Nuit en 2005. Juxtador est issu d'une très bonne souche puisqu'il s'agit du frère de Nidor, Itador, Océan d'Or qui ont tous montré de gros moyens en course. Juxtador a montré aussi des moyens mais n'a pas fait véritablement la carrière qui lui était promise à cause de problèmes de santé. L'an passé, il avait fait très forte impression sur le parcours de cross du Lion d'Angers le jour de l'Anjou Loire Challenge et semblait être un prétendant très sérieux à l'édition 2007. Malheureusement, il s'accidente au grasset lors de sa sortie suivante sur le cross de Lyon-Parilly ce qui met fin à sa saison 2006. En début d'année, l'objectif est de qualifier le cheval pour l'Anjou Loire Challenge ce qu'il réussit à faire à Saumur même si le cheval ne semble pas être revenu à son meilleur niveau. De retour sur son parcours fétiche du Lion dans la préparatoire à l'Anjou Loire Challenge, il chute avant de se montrer décevant lors de son parcours suivant à Durtal se contentant d'une seconde place. Dès lors, il n’est plus question d'aller courir l’ Anjou Loire Challenge et sa course suivante dans le prix Charnace est même très mauvaise. Un problème à un sabot est trouvé et soigné. Il tente alors sa chance dans le grand cross de Vittel dont il termine troisième à distance de Sarako et de Miss Collonges montrant un net regain de forme et confirme en enlevant un autre cross toujours à Vittel associé à Anthony Blais. Il semble donc clairement sur la montante et il va tenter d’obtenir une place sur ce parcours de longue haleine d'autant qu'il est associé à Anthony Blais avec lequel il connait une très belle réussite.

N°2. Iclan de Molieres (H.11 ans)
        Entraineur : Etienne Leenders
        Jockey : Christophe Dubourg
        Gains: 251 174 euros, 7 victoires, 22 places en 40 courses

Iclan de Molieres

    C'est le seul ancien vainqueur au départ de cette course. En 2005, il s'était imposé nettement devant le valeureux Indigo, laissant le vainqueur 2006 Kami des Obeaux à une bonne dizaine de longueurs. C'est la seule ligne indirecte et significative avec Sarako et elle est en sa faveur. Il était malheureusement moyennement rentré de son grand cross 2005 et avait été obligé de faire sa rentrée directement dans l'Anjou-Loire Challenge. Il s'y classait très bon second à distance certes de l'intouchable Imposant. Il a ensuite conclu troisième du grand cross de Dieppe mais le parcours et la petite ligne droite ne l'ont guère avantagé. Il a malheureusement connu une nouvelle alerte à ses jambes ce qui l'a privé de défendre son titre l'an passé alors que c'était son principal objectif de la saison. Sa rentrée le 15 août au Lion d'Angers était attendue mais ne servait que de préparation pour le grand cross de Craon. Il s'est très bien comporté terminant second à distance de Kaid de Candé, qui vient cependant d'échouer dans le grand cross de Ploërmel. Sa rentrée était concluante car le cheval s'est montré allant, très souple et très sur dans ses sauts. Il semble être revenu à son top niveau et cherchera à onze ans à défendre son titre de 2005 mais également à préserver son invincibilité sur le cross de Craon. C'est un parcours qui lui convient à merveille car il peut déployer sa grande action depuis les champs jusqu'au poteau. C'est un ancien très bon cheval de grand steeple provinciaux et depuis sa reconversion dans les cross, il a quasiment toujours conclu dans les quatre premiers hormis une chute due à une gêne. A noter qu'il avait été nettement battu par une certaine Kiwi Du Manoir dans le grand cross du Pin en 2004, mais cette fois-ci le parcours sera à son avantage. S'il est aussi bien qu'en 2005, ce cheval tres puissant a le potentiel pour battre Sarako.

N°3. Ghost de Cerisy (H.7 ans)
          Entraineur : Francois Plouganou
          Jockey : Jonathan Plouganou
          Gains: 70 285 euros, 4 victoires, 12 places en 23 courses

    Ce grisou de sept ans va défendre les intérêts du sud-ouest. Ce pensionnaire de François Plouganou installé à Mont de Marsan sera monté par son fils Jonathan troisième l'an passé en selle sur Korigan de Sourdon, un des grands absents de la course. C'est un cheval déjà très expérimenté sur le cross malgré son jeune age. En outre, il a déjà bien fait sur des gros parcours comme Pau, Vichy et Pompadour mais également Lyon-Parilly et Mont de Marsan. Le gros parcours de Craon ne devrait donc pas lui poser de problèmes meme s'il va découvrir la distance. Il fait preuve de régularité dans l'ensemble mais n'a pas réussi à gagner de courses cette année alors qu'il en avait remporté trois l'an passé. Apres un break au début de l'été, il vient de très bien se comporter dans le grand cross de Pompadour en terminant second de l'intouchable Sarako. En début d'année, à Mont de Marsan, il avait également terminé troisième du grand cross local, pas loin de Miss Collonges. Ce sont des performances tout à fait honorables mais cela risque d'être insuffisant pour prétendre jouer un rôle prépondérant ce dimanche. Mais comme il semble sur la montante et arrive en forme pour cette course, il peut tout à fait créer une surprise en s'immisçant à l'arrivée.

N°4. Xaar Morinière (H.9 ans)
        Entraineur : Etienne Leenders
        Jockey : Julien Morel
        Gains: 117 602 euros, 4 victoires, 31 places en 47 courses

Xaar Morinière

    On connaît par coeur Xaar Moriniere qui est toujours présent dans les grands rendez-vous pour venir prendre une allocation. Il va participer à son deuxième grand cross de Craon après une bonne quatrième place l'an passé et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est un habitué des cross longue distance. En deux ans, il aura participé a deux Anjou-Loire Challenges (7 300 mètres) deux grands cross de Craon (6 000 mètres) et un grand cross de Pau (6 100 mètres, cinquième). Il a bien tenu sa partie en début de saison à Compiègne (pas loin de Sarako) et à Saumur, sans malheureusement réussir à gagner sa course. Il lui manque un petit quelque chose qui le ferait passer d'une place d'honneur à la victoire. Dans l'Anjou-Loire Challenge, le cheval était archi-prêt et a du se contenter de la septième place a cause d'un mauvais scénario de course. Du fait de l'absence de train, son jockey a été obligé de prendre le train à son compte car Xaar tirait énormément alors que normalement c'est un attentiste. Dommage car il aurait pu prétendre à un meilleur classement ce jour-la. Pour sa rentrée à Pompadour, il a bien tenu sa partie terminant cinquième à distance de Sarako. Il va essayer de faire aussi bien que l'an passé, même si avant le coup cela ne s'annonce pas facile car le lot est de bonne qualité et très homogène. Julien Morel, récemment entré au service d'Etienne Leenders, en profitera pour disputer son premier grand cross de Craon.

N°5.  Mossburn (H.7 ans)
         Entraineur : Christian Le Gaillard
         Jockey : Régis Bertin
        Gains: 101 240 euros, 3 victoires, 11 places en 24 courses

Mossburn

    Drôle d'histoire pour ce cheval. Alors qu'il pourrait (ou devrait être) invaincu sur le cross en deux tentatives, il se retrouve au final avec aucune victoire dans la discipline. Pour ses débuts dans le grand cross de Corlay, il chutait (gêné) à la triple barre alors qu'il faisait partie du quartet de tête et qu'il allait très facilement. En dernier lieu, au Lion d'Angers pour le grand cross du Pertre, il s'est imposé mais vient d'être rétrogradé en appel pour avoir empêché le troisième Izmir du Cosquet de défendre ses chances pour la seconde place. Finalement classé troisième alors qu'il s'était imposé plus facilement que ne l'indiquait l'écart à l'arrivée, il vient donc chercher une compensation à ses déboires à Craon. Malgré son inexpérience dans les cross, il s'annonce redoutable car il s'adapte à tout comme en dernier lieu au Lion. A sept ans, ce cheval élevé par Guy Cherel s'est quand même classé troisième du Prix Fleuret (Groupe III) à l'age de quatre ans et a conservé une bonne classe de steeple comme l'a prouvé sa belle victoire dans le grand steeple de Dieppe dans le terrain défoncé qu'il adore, dix jours après sa deuxième place dans le grand steeple de Corlay. Sur la brèche depuis le mois de mars où il battait une certaine First Elorn sur les haies de Saint-Brieuc, on peut craindre qu'il manque de fraîcheur pour une course comme celle-la car il a couru pas mal de courses. C'est la seule réserve que l'on puisse émettre car il semble progressé de course en course depuis le mois de juillet. De tous les partants, c'est peut-être celui qui a une pointe de vitesse finale comparable à celle de Sarako et il peut donc très bien mettre fin à ses malheurs en cross en s'imposant ici.

N°6.  Passoa (H.7 ans)
         Entraineur : Gerard-Paul Levy
         Jockey : Jean-Gilles Gueracague
        Gains: 45 535 euros, 2 victoires, 9 places en 14 courses

Passoa

    Photo de Passoa prise par Fanjag.

    A sept ans, ce cheval encore tout neuf (quinze courses à son compteur) va défendre les couleurs de l'est de la France qui avait été à l'honneur notamment avec Ucello Du Lac, vainqueur en 1993 de cette course. Cela fait plus de dix ans que Gerard-Paul Lévy n'a pas eu de partants dans cette course (depuis Aurore du Vermois en 1996) et s'il aligne Passoa, c'est qu'il doit penser que ce dernier peut bien faire sur ce parcours. Bien sur, on aurait préféré voir Miss Collonges au départ, vu qu'elle est plus expérimentée et qu'elle a obtenu des résultats plus probants que Passoa. Malgré tout, Passoa qui n'a débuté en cross que l'an passé, semble disposer de moyens intéressants puisqu'il s'est imposé sur les parcours de Vittel et de Nancy cette année. Pour sa première confrontation avec les meilleurs, il termine quatrième à Vittel battu par Sarako et Juxtador. Il confirme ensuite sur le parcours de Pompadour ou il est battu à nouveau par Sarako et par Ghost de Cerisy. Ses chances de revanche sur Sarako semblent inexistantes avant le coup. Il va découvrir le parcours de Craon et vu l'opposition, il visera avant tout un accessit.

N°7. Lancome de Solzen (H.8 ans)
          Entraineur : Guillaume Macaire
          Jockey : David Cottin
          Gains: 60 100 euros, 6 victoires, 5 places en 12 courses

Lancome de Solzen

    Ce cheval entraîné par Guillaume Macaire va tenter de succéder à son compagnon de box Kami des Obeaux. En douze courses, hormis une chute et une troisième place pour ses débuts, il a toujours fini premier ou deuxième ce qui est signe d'un certain potentiel. Titulaire de six succès, il reste sur quatre succès consécutifs sur le cross de Vichy ou Guillaume Macaire a su lui trouver des taches faciles. C'est un sujet certainement fragile des jambes vu le peu de courses auxquelles il a participé. On ne peut pas lui reprocher grand-chose si ce n'est d'affronter dimanche un tout autre lot que lors de ses précédentes courses. Il est difficile à juger ici mais si Guillaume Macaire le présente au départ, c'est qu'il croit que son pensionnaire a le niveau d'une telle course. On l'avait déjà vu courir à Craon il y a deux ans pour le Télopée dont il terminait second de son compagnon de box Mandarin, tout en ayant pas eu ses aises avec un cheval en liberté à trois cents mètres du poteau. Il connaît donc l'hippodrome mais découvrira la longue distance de 6 000 mètres. A huit ans, il peut se révéler au plus haut niveau dès dimanche et la facilité avec laquelle il a remporté ses courses cette année et la réputation de son écurie lui vaudra certainement de s'élancer parmi les favoris de la course. Il faut avouer que sa véritable valeur est pour le moment difficile à cerner avec exactitude mais il est invaincu avec son gentleman David Cottin en compétition.

N°8. Sarako (H.8 ans)
        Entraineur : Loic Manceau
        Jockey : Fernand de Oliveira
        Gains: 236 800 euros, 9 victoires, 18 places en 36 courses

Sarako

    C'est sans contestation possible la star du cross-country à l'heure actuelle. Sur ses neuf dernières courses dans des étapes du championnat de France de cross-country, il compte sept succès et deux secondes places. Tout simplement exceptionnel d'autant qu'il doit porter 72 kgs à chaque course. Cette année, il a fait un faux-pas à compiegne terminant deuxième de Fantôme Provençale mais n'était pas associé ce jour-la à Fernand De Oliveira. Le cheval aura à coeur de prendre sa revanche sur l'an passé ou il avait été battu par Kami des Obeaux en lui rendant 6 kilogrammes. Cette année, il semble meilleur que jamais et a causé deux très grosses impressions visuelles à Pompadour et à Vittel gagnant avec une grande désinvolture. Champion de France de cross en 2006, il est très bien parti pour garder sa couronne cette année vu sa régularité de métronome. Si on cherche des défauts dans sa cuirasse, on dira qu'il va affronter un tout autre lot que les lots qu'il a affronté récemment et également l'an passé dans cette  même course. Par exemple, Kami des Obeaux avait termine a plus de dix longueurs d'Iclan de Molières en 2005, dès lors on peut imaginer que Sarako n'a pas gagné d'avance. Cependant, il arrive sur cette course plus frais que l'an passe, est bien placé au poids, semble meilleur que jamais et vu le style de ses derniers succès il semble tout à fait capable de gagner cette course, d'autant que sa pointe de vitesse finale sort de l'ordinaire. Maintenant il va lui falloir subir la pression inhérente à son statut de grandissime favori et les 6000 mètres de Craon ne sont une sinécure pour personne même pas pour un cheval hors norme comme Sarako. Une victoire serait aussi une consécration pour son jockey Fernand De Oliveira qui a gagné quasiment tous les grands cross de France sauf celui-ci. Le cheval à battre assurément.

N°9. Calouet (H.7 ans)
         Entraineur : Christian Le Gaillard
         Jockey : Stéphane Lefranc
        Gains: 83 450 euros, 4 victoires, 13 places en 28 courses

Calouet

    C'est le deuxième représentant de Christian Le Gaillard au départ de cette course. C'est un petit cheval par la taille qui s'est révélé sur le cross l'an passé.A quatre ans, il avait couru à bon niveau en steeple avant de très peu courir à cinq ans. L'an passé, après un début de saison marqué par de nombreuses chutes en steeple, il retrouve peu à peu son niveau. Pour ses débuts sur le parcours de cross de Corlay mi-juillet, il s'impose facilement offrant sa trente-cinquième victoire à son jockey Stéphane Lefranc. Homme de challenge, Christian Le Gaillard n'hésite pas à l'engager dans le grand cross de Vichy ou il chute au contre-haut. Ce n'est que partie remise puisque pour son second grand cross, il s'impose très facilement à Corlay pour le grand cross du Pertre en battant l'expérimenté Go L'Oiseau alors qu'il n'était âgé que de six ans. A l'automne, il confirme terminant second du grand cross de Saumur, battu de peu seulement par Lady de Mai, non sans avoir été gêné dans la dernière ligne droite. Cette saison, après une rentrée correcte sur le steeple de Morlaix, il termine troisième à Dieppe pour le grand cross dans un terrain trop souple pour ses aptitudes ne pouvant accélérer efficacement pour finir. Il conclue plaisamment cinquième au Lion en dernier lieu mais à nette distance de Kiwi du Manoir et Mossburn. Il lui faudra montrer des progrès sur cette course pour espérer disputer l'arrivée d'autant qu'il va découvrir le parcours de Craon. Maintenant à l'issue d'un bon parcours, il peut mettre a profit son bon finish pour accrocher une bonne place.


N°10. Ian de Brion (H.11 ans)
        Entraineur : Gilles Chaignon
        Jockey : Erwan Riou
        Gains: 105 406 euros, 7 victoires, 16 places en 36 courses

Ian de Brion

    Ce représentant de Gilles Chaignon est un habitué des lieux puisqu'il a remporté l'an passé le prix Télopée sur cet hippodrome concluant en beauté une saison durant laquelle il se sera montré extrêmement régulier. Cette année, il n'a couru qu'à une seule reprise terminant troisième du grand cross de Corlay en terrain lourd à distance de la lauréate First Elorn. Il faisait bonne impression ce jour-la puisqu'il terminait vite coté corde alors qu'il était encore assez loin au saut de la triple barre à huit cents mètres du but. S'il a visé cette course, en valeur pure, il ne semble pas être une priorité car le lot semble un peu fort pour lui. Malgré tout, on connaît le sérieux et les talents de préparateur de son entraîneur Gilles Chaignon qui a certainement du l'amener au mieux pour cette course malgré une alerte à un boulet. Il va se présenter avec beaucoup de fraîcheur, puisqu'il n’a pas été revu depuis deux mois. Il va essayer d'accrocher un lot grâce à son courage et à son métier mais avant le coup, pour la victoire cela semble être une tache ardue. Il se plait sur ce parcours ayant terminé second du bon Macaire Plum'Tee puis en y devançant la régulière Karine des Ongrais. A onze ans, c'est l'occasion pour lui de disputer cette belle course et de défendre les couleurs tricolores (bleu-blanc-rouge) de son propriétaire le baron de Reille.


N°11. Juful Tennis (H.10 ans)
           Entraineur : Francois-Marie Cottin
           Jockey : Philip A. Carberry
           Gains: 102 694 euros, 4 victoires, 18 places en 36 courses

Juful Tennis

    Ce pensionnaire de Francois-Marie Cottin  a entamé sa reconversion en cross l'an passé et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a rapidement trouvé ses marques dans la discipline. Second du régulier Hippodrome Lambern sur le cross de Fontainebleau, il y bat ensuite Hasary, futur vainqueur du grand cross de Corlay.  Il tente sa chance dans l'Anjou-Loire Challenge dont il termine bon cinquième malgré son peu de métier dans la discipline. Il confirme ensuite en terminant second du Grand cross du Touquet derrière Joie Du Manoir avant de réaliser probablement sa meilleure performance sur le cross de Dieppe dont il termine second, tout près du gagnant Le Cluzeau et devant Iclan de Molières. Ce sera la dernière sortie en 2006 pour ce magnifique bai brun avant sa réapparition cette année début juillet au Touquet. Il ne peut faire mieux que quatrième dans un terrain beaucoup trop souple pour ses aptitudes. A Dieppe, il échoue radicalement dans le grand cross à cause du terrain lourd qu'il exècre. Il vient de montrer sa forme en s'imposant au Touquet sous 72 kgs dans un petit lot certes. Préparé depuis le début de la saison pour ce grand cross de Craon, il va essayer de faire au mieux à condition que le terrain soit à sa convenance. Si c'est le cas, il faudra s'en méfier car il a peu couru cette année et arrive en forme au bon moment et semble taillé pour ce genre de parcours. Il sera le premier partant de Jean-Paul Sénéchal dans cette épreuve.

N°12. First Elorn (F.8 ans)
          Entraineur : Christophe Lotoux
          Jockey : Anthony Thierry
          Gains: 130 945 euros, 10 victoires, 24 places en 41 courses

First Elorn

    Cette petite jument s'adapte à tout et s'est imposée dans les trois disciplines de l'obstacle que sont les haies, le steeple-chase et le cross-country. Elle a déjà rempli son contrat cette saison en remportant le grand cross de Corlay qui était son objectif principal. Elle s'imposait très facilement ce jour-la, profitant il est vrai de la chute de Mossburn. Jusqu'à présent, son entourage l'avait ménagée en lui évitant les gros combats en cross et en lui trouvant des engagements favorables en haies ou en steeple. Mais suite à son facile succès à Corlay, elle a couru l'étape du Pertre au Lion ou elle s'est montrée extrêmement décevante n'étant jamais véritablement dans le coup. Elle va découvrir le gros parcours de Craon mais on sait que les chevaux qui réussissent bien à Corlay font bien Craon également. L'interrogation consiste plutôt dans son état de forme car c'est une pouliche très sérieuse et très régulière et son échec radical au Lion en dernier lieu interpelle. N'avait-elle pas récupéré de sa course de Corlay ou était-ce simplement un jour sans? Malgré tout, même au mieux, elle semble barrée pour la victoire par des chevaux comme Kiwi du Manoir ou Sarako et malgré tout son courage, cette course ne s'annonce pas comme une partie de plaisir. Mais attention, si son entourage la présente au départ, ce n'est sûrement pas pour faire de la figuration car jusqu'a présent sa carrière de courses a été bien gérée. Et puis que de chemin parcouru depuis sa première victoire sur le steeple de Guingamp il y a déjà quatre ans.

N°13. Kiwi du Manoir (F.9 ans)
          Entraineur : Pascal Journiac
          Jockey : David Berra
          Gains: 151 218 euros, 9 victoires, 15 places en 36 courses

Kiwi du Manoir

    La petite princesse des cross qui devait arrêter sa carrière après l'Anjou-Loire Challenge dont elle avait été l'héroïne malheureuse, battue tête par l'excellent Le Krakatoa, a finalement joué les prolongations vu qu'elle n'est pas pleine. Ses trois courses cette année se sont toutes soldées par des secondes places battues deux fois par Le Krakatoa au Lion d’ Angers avant d'y subir la loi de Mossburn en dernier lieu. Elle a hérité d'une victoire heureuse sur tapis vert car elle n'a pas été gênée dans la phase finale. Cette rentrée était satisfaisante malgré la défaite car la jument n'était pas à son top niveau et son jockey ne lui a donné aucun coup de cravache pour finir et néanmoins elle termine tout près du lauréat. La revanche sur Mossburn est donc parfaitement envisageable mais elle va retrouver un autre pensionnaire de Loïc Manceau sur sa route, un certain Sarako. Jument de petit modèle, elle s'est montré irréprochable depuis qu'elle court en cross remportant notamment deux fois le grand cross du Pin au Haras et donc le grand cross du Pertre. Il faut dire que son entraîneur l'a fait courir sur des parcours qui lui convenait à merveille (Le Lion, Le Pin, Le Pertre). Maintenant, une victoire de sa part ne serait pas un mince exploit car depuis la création officielle du grand cross de Craon en 1975, une seule jument a remporté cette course (Miss Canadienne en 1994). De plus, son petit gabarit risque de lui être préjudiciable, car à Craon les chevaux au grand gabarit pouvant dérouler leur action, sont avantagés dans la phase finale. D'ailleurs sa mère Devil Beauty, elle aussi une très bonne jument de cross en son temps, n'avait jamais participé à cette course à cause de son petit gabarit. Kiwi du Manoir découvrira en plus le parcours de cross de Craon et ses gros obstacles. Si elle venait à l'emporter face à une telle adversité, cela serait un formidable exploit de sa part mais la belle baie brune de Pascal Journiac est prête à relever ce défi.

 

Liens relatifs


croustibat Re: Grand Cross de Craon 2007, dimanche 8 septembre
Groupe II
Groupe II
croustibat
Inscrit le : 2/6/2005Envois : 569
De : maine et loir
encore un dossier bien complet! merci beaucoup ! XD! bonne chance aux participants! pi bonne chance a david!
8/9/2007 15:59 Profil Visiter le site

Hey Re: Grand Cross de Craon 2007, dimanche 8 septembre
Course C
Course C
Hey
Inscrit le : 14/8/2007Envois : 19
De :
Très bonne présentation, bravo à toi :)
8/9/2007 23:52 Profil

- Page créée en 0.15 Secondes -