Portail hippique
Connexion
Pseudo

Mot de passe



Mot de passe perdu ?

Pas encore membre ?
Inscrivez-vous !
Navigation
Qui est en ligne ?
#71 invité(s)
#8 membre(s)
#16156: Membres enregistrés

canderel, StreetDancer, ivct, joslou22, Tarteaumaroilles, cdd, Alberto, PurpleStall

Vous êtes Anonyme.
Inscrivez-vous maintenant !

Obstacle  : Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Envoyé par fletcherdebreon le 15/5/2007 18:09:38

Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)

La succession d'Imposant est ouverte.

Imposant au Lion 2006

    Ce grand cross 2007 s'annonce palpitant avec ses quatorzes partants. Le lot semble en effet de bonne qualité bien qu'un peu hétérogène et le successeur du double vainqueur de cette course Imposant ne devrait pas être un vainqueur au rabais. Philippe Peltier n'ayant pas de partants, cela sera donc une première pour les futurs lauréats. Le Krakatoa, cheval au modèle justement imposant, sera le cheval à battre incontestablement vu la qualité de ses prestations et sa grande régularité. Kiwi du Manoir, associée à David Berra en remplacement du malheureux Olivier Jouin sur la touche, Chriseti et  Monsieur LeVicomte semblent être les meilleures chances des chevaux de l'ouest au départ mais la distance des 7 300 mètres et les quarante-huit obstacles à franchir peuvent nous réserver bien des surprises. D'autres chevaux viennent d'horizons différents comme deux anciens chevaux de valeur groupe à Auteuil Princelou et Vésuve. Vésuve, inédit en cross, contre Le Krakatoa, cela s'annonce explosif. Si certains concurrents semblent courir pour se faire plaisir, le fait qu'il y ait sept allocations laisse à tous l'espoir de ne pas rentrer bredouille. On espère simplement que cette course se joue à la régulière sans incidents de parcours et que le meilleur gagne. Une seule chose est sure avant le départ, c'est qu'Imposant, désormais à la retraite, sera la pour ouvrir le défilé et montrera ainsi la voie à son successeur.

Les participants :



N°1. Le Krakatoa (H.8 ans)

Le Krakatoa

Ce cheval de huit ans au gabarit vraiment impressionnant va tenter de succéder au double vainqueur de la course Imposant. Habitué jusqu'à présent au très exigeant parcours de cross palois sur lequel il n’est jamais tombé, il a prouvé dès ses débuts sur l’hippodrome du Lion d'Angers que le parcours ne serait pas un problème pour lui s’imposant avec la manière dans l’épreuve préparatoire après avoir contrôlé l’épreuve. Ses performances parlent pour lui, puisque s’il n’avait pas été battu dans le grand cross de Pau il resterait sur la bagatelle de cinq victoires consécutives en cross et à chaque fois dans des lots de bonne facture. Battu de très peu par la valeureuse Thou in Gold dans l’épreuve majeure paloise alors qu’il semblait avoir fait la différence, son jockey avait sportivement reconnu après la course qu’il n’avait pas monté la course de sa vie ce jour la. Il vient chercher en Anjou une première victoire de prestige après ses deux accessits obtenus en 2007 et en 2005 dans le grand cross palois. Après son parcours de reconnaissance victorieux, Loïc Manceau a décidé de ne pas présenter son autre champion Sarako, preuve de la confiance qu’il place dans Le Krakatoa. Difficile avant le coup de lui trouver un défaut puisque c’est un cheval très facile dans un parcours, bon sauteur, qui tient la distance et qui a un bon finish. En outre, il se trouve mieux placé au poids que lors de sa dernière tentative et il faudra être très fort pour le battre jeudi.

N°2. Monsieur Le Vicomte (H.12 ans)

Monsieur LeVicomte

Ce magnifique gris de douze ans va essayer de créer la sensation en s’imposant pour ses débuts sur le parcours de cross du Lion d’Angers. Il va tenter de prendre une revanche sur le sort puisque cet hiver il a réalisé un meeting de Pau presque de toute beauté. En effet, après deux brillants succès dans des épreuves préparatoires, il a chuté le jour J sur un obstacle anodin alors que le cheval allait très facilement et possédait beaucoup de ressources laissant énormément de regrets à son entourage. Il s’est ensuite réhabilité à Pau terminant second derrière Kendo Du Montceau avant de récupérer la victoire sur tapis vert. Cheval aux jambes d’argile sans quoi il aurait eu une toute autre carrière, il est meilleur en terrain lourd car sa redoutable pointe de vitesse finale fait alors des ravages. Lors de l’été 2004, s’il avait bien couru dans les grands cross (3ième à Granville et Dieppe et 4ième à Craon), il ne s’y était pas pour autant montré impérial devant se contenter de places. Si la longue distance ne devrait pas lui poser problème, ce remarquable sauteur risque de ne pas trouver son terrain mais vu sa classe, il peut très bien prendre une part active à l’arrivée et même s’imposer. Pas revu depuis le mois de février et la fin du meeting de Pau, il va se présenter frais, ce qui est souvent un avantage pour les vieux chevaux.

N°3. Xaar Morinière (H.9 ans)

Xaar Morinière

On pourrait le surnommer le marathonien des cross. En effet, après avoir participé aux 6 000 mètres du grand cross de Craon puis aux 6 200 mètres du grand cross de Pau  où il a pris une honorable cinquième place, il va participer pour la seconde fois à cette épreuve longue de 7 300mètres . Sixième l’an passé dans cette course après être venu trop tôt, il va tenter de faire mieux cette année. Il se montre régulier dans l’ensemble mais plutôt pour des trois-quatrième places comme ce fut le cas pour les grand cross de Craon ou du Pin au Haras l’an passé. Grand spécialiste de Saumur, il y avait quelque peu déçu à l’automne se contentant de la cinquième place dans le grand cross. Cette année, suite à son meeting palois, il a échoué de peu dans l’édition du grand cross de printemps de Saumur derrière Mac Cael. Il vient de bien courir à Compiègne terminant troisième devançant Mac Cael cette fois-ci. Agé de dix ans, ce bon sauteur va permettre à Gabriel Leenders, qui le connaît par cœur, de disputer cette belle épreuve. C'est un cheval avec lequel il faut attendre et venir au bon moment car il ne se livre pas forcément complètement et a tendance à s'arrêter lorsqu'il se retrouve trop longtemps à la lutte. A l’issue d’un bon parcours, il devrait pouvoir se mêler a la lutte pour les accessits mais pour la gagne cela risque d’être nettement plus compliqué.

N°4. King Place (H.11 ans)

King Place

Ce vieux serviteur de onze ans va faire plaisir à son entourage en disputant cette épreuve. Entraîné en début de carrière par Cyriaque Diard, il est désormais entraîné par un permis d’entraîner Eric Aubrée, qui obtient de bons résultats avec son petit effectif. Il a d’abord fait bonne figure en 2004 en steeple dans l’ouest se montrant régulier dans l’ensemble dans sa catégorie. En 2005, il se montre moins percutant en steeple-chase et dès lors son entourage l’oriente vers les cross-countries. Un bon choix puisqu’il s’impose pour ses débuts à Durtal en battant un certain Monsieur LeVicomte, qui effectuait une rentrée toutefois. Il termine ensuite second du grand cross de Seiches sur le Loir. Seiches, son parcours de prédilection, puisqu’il s’y est déjà imposé à trois reprises notamment fin 2006 où il enlève le grand cross local sur tapis vert. Un peu barré au niveau des gains, il est obligé de s’attaquer à plus forte partie et n’a pu faire mieux que sixième à Compiègne dans l'étape du championnat de France à nette distance de Xaar Morinière et de Mac Cael. Il va découvrir la distance et le parcours du cross du Lion d’Angers. Du coup cela ne semble pas une tache facile pour lui mais il aura certainement à cœur de boucler son parcours.

N°5. Mac Cael (H.7 ans)

Mac Cael

Arrivé dans les boxes de l’écurie Leray en 2005, il a écumé la province cette année la. Apres des performances assez moyennes en steeple-chase, il s’est montré plus régulier en cross mais dans des petites courses (Molières, Le Pertre) avant de terminer sa saison sur une seconde place derrière Go L’Oiseau à Saumur. Bref rien d’extraordinaire pour ce grisou de sept ans. Il réapparaît à Pau fin 2006 pour le meeting d’hiver palois ou il va se montrer à son avantage. Il se place en effet à deux reprises, étant battu à deux reprises par la fougueuse Lady Rochelaise avant de remporter le cross des gentlemen aux dépens de la malheureuse Arcanea. Il s’impose ensuite courageusement dans le grand cross de printemps à Saumur repoussant courageusement Xaar Morinière pour finir, confirmant ainsi ses progrès. Il vient de courir honorablement dans le grand cross de  Compiègne terminant à la quatrième place. S’il est toujours resté au top physiquement, il peut jouer un rôle de trouble-fête dans cette course vu que c’est un cheval tout neuf dont on cerne assez mal les limites. Il abordera pour la première fois une distance supérieure à 4700 mètres et découvrira également le parcours lionnais mais jusqu'à présent il s'est plutôt bien adapté à tous les tracés.

N°6. Lady de Mai (F.9 ans)

Lady de Mai

Après une honnête carrière dans l’ouest en steeple-chase, cette petite jument au grand cœur a tout de suite montré beaucoup de qualité en cross-country. Elle termine en effet seconde sur le parcours de cross du Lion d’Angers pour ses débuts avant de s’imposer très facilement dans les grands cross de Ploërmel et de Durtal en 2005. Elle décevra un peu en fin de saison sur le cross de Seiches ou elle prend néanmoins une honorable troisième place mais à distance de King Place. En 2006, elle s’impose très facilement sur le cross de Compiègne pour sa rentrée. Par contre, assez inexplicablement, la suite va être beaucoup moins bonne bien que la jument soit magnifiquement présentée à chaque course. Elle chute au Lion d’Angers, est arrêtée à Corlay en n’ayant jamais été en course et va terminer bonne dernière à Granville. Malgré tout, Gérard Margogne insiste dans les grands cross et la jument va refaire surface à l’automne. Elle termine seconde à Craon dans un bourbier avant de s’envoler dans le grand cross de Segré. Elle s’impose ensuite à la lutte devant Calouet dans le grand cross de Saumur. Pour son retour cette année, elle termine sixième de l’épreuve préparatoire ne se montrant jamais dangereuse pour les premiers. Il lui faudra donc avoir progressé sur cette rentrée pour faire l’arrivée. En outre, cette jument très généreuse a tendance à faire des coups de sang après la course et la très longue distance de 7300 mètres pourrait lui être préjudiciable.

N°7. L’Ange du Boulay (H.8 ans)

L'ange du boulay

    Ce huit ans représente l’entraînement du très habile Eric Leray. Il avait créé la surprise l’an passé à l’arrivée de cette course en se classant troisième à distance certes de l’intouchable Imposant mais tout près du second Iclan de Molières. Il avait alors bénéficié d'une monte inspirée d'Anthony Blais qui avait très longtemps patienté avant de venir sur des chevaux qui étaient au bout du rouleau. Malgré tout, cette année encore, sa tache ne s’annonce pas des plus aisées. En effet, après être parti au pré suite à cette brillante performance, il a ensuite participé au meeting de Pau cet hiver  où il a affronté les meilleurs. Il essayait de prendre la suite de son ancien compagnon d'écurie Fairplay mais la tache s'est révélée trop dure pour lui. Il ne s’y est jamais montré à son avantage, étant même arrêté dans le grand cross sans avoir jamais fait illusion. Il a malgré tout profité de sa forme avancée pour s’imposer en début d’année à Saumur. Il n’a pas recouru depuis Mars et va donc se présenter sur cette course avec de la fraîcheur. Sera-ce suffisant pour bien courir ? Le lot semble de meilleure qualité cette année et il va donc devoir une nouvelle fois se surpasser s’il veut réitérer sa belle performance de l’an passé, car il semble un ton en dessous des meilleurs chevaux de cross-country.

N°8. Infinitif (H.11 ans)

Infinitif

L’entourage de ce vieux serviteur de onze ans a préféré courir cette course alors qu’il semblait avoir un bien meilleur engagement dans le cross des gentlemen vu qu’il est clairement barré dans cette catégorie. Il est arrivé dans les boxes de Thierry Poché suite à la cessation d’activité de Luc Bellet il y a deux ans. Pour sa nouvelle écurie, il a brillé d’emblée. Il termine second du grand steeple de Durtal, troisième à Angers puis second à Machecoul. Il est ensuite rentré boiteux de sa course à réclamer à Angers et n’est réapparu qu’un an plus tard dans cette même course courant correctement dans un terrain défoncé. Il s’est montré régulier et courageux depuis le début de saison s’imposant notamment  facilement à réclamer sur le cross de Saumur et s’y classant deux fois quatrième. Pour ses débuts sur le cross du Lion d’Angers, il s’est classé quatrième derrière Princelou après n’avoir pas eu toutes ses aises dans le dernier tournant suite à la chute de Léo d’Or. C’est un cheval qui avait débuté tardivement en compétition à l’age de cinq ans et qui a peu couru finalement suite à de nombreuses interruptions de carrière. Ce bon sauteur, encore peu expérimenté finalement en cross-country, va faire de son mieux jeudi mais cela constituerait une surprise de le voir disputer l’arrivée.

N°9. Chriseti (H.7 ans)

Chriseti
Ce pensionnaire d’Etienne Leenders est un fils de la bonne L’Allier, bonne jument de steeple de l’ouest des années 90. C’est donc le frère de Gondleen, bon cheval de steeple-chase notamment à Auteuil et qui court dorénavant les bons steeples de province. Pour la petite histoire, les deux chevaux s’appellent ainsi car c’est le début des noms et prénoms de famille des époux Leenders (CHRIStine GONDouin et ETIenne LEENders) qui les ont élevés. C’est un cheval un peu spécial qui a eu du mal avec ses sauts l’an passé si bien qu’il a été remis en plat après pourtant de bons parcours en steeple en 2005 notamment à Craon. A l’automne dernier, Etienne Leenders l’a fait débuter en cross à Durtal  où il s’est imposé de plaisante manière dans un lot correct avant de confirmer en terminant second sur le cross d’Argentan. Pour sa rentrée cette année, il s’est imposé très facilement devant de bons spécialistes comme Békalas du Tao et Kivala de Kerser malgré un saut peu académique au volpum. Il a ensuite participé a la préparatoire au Lion d’Angers et malgré des sauts assez brutaux sur la terre, il a très bien tenu sa partie venant s’emparer de la troisième place au dépends de Kendo Du Montceau. Il va retrouver Christophe Dubourg, pas verni en ce début de saison, et semble posséder une chance très sérieuse pour les places voir même mieux car c’est un cheval encore tout neuf dans la discipline et qui progresse. Il va tenter d'imiter son frère Gondleen, vainqueur samedi dernier du grand steeple-chase de printemps du Lion d'Angers avec notamment une magnifique course d'attente concoctée par Christophe Dubourg.

N°10. Harijan Princais (H.12 ans)

Harijan Princais

Ce cheval de douze ans s’était classé septième de la première édition après une longue course d’attente et n’avait échoué que de peu pour la sixième place tout près de Le Cluzeau. Ce cheval est un spécialiste des gros parcours de cross-country. Il ne s’est en effet imposé en cross que sur les parcours de Corlay et de Craon. L’an passé, le représentant du permis d’entraîner Denis Lefrant s’est montré régulier sur l’hippodrome de Corlay même si sa tactique de course habituelle (très longue course d’attente décollé du peloton) lui a sans doute coûté cher dans des courses peu rythmées. Arrivé au top de sa condition en septembre, il a pu s’imposer dans un des cross PMU de Craon avant de faire partie de l'impressionnante chute collective du  Télopée. Présenté en bel état pour le cross du Pin Au Haras, il chute en début de parcours sans mal heureusement. On connaît bien sa valeur qui se situe en dessous de celle des meilleures mais son courage et sa grosse qualité de sauteur lui permettent de s’illustrer dans les cross intermédiaires. Après une rentrée honorable à Fontainebleau, il va certainement courir en progrès et tentera de venir ramasser les morts dans la dernière ligne droite et peut donc envisager une petite place. Il défendra les couleurs de la Normandie puisque les représentants des grosses écuries de cross normandes (Chemin, Quinton, Chaignon, Delorme ou Follain..) ne sont pas présents au départ.

N°11. Kallio (H.9 ans)

Kallio

Ce chevronné cheval de cross qui courait en début de carrière sous la casaque d’Alain Faucheux (L’As de Pembo notamment) va permettre à Thierry Poché d’avoir son premier partant dans l’épreuve. Après une bonne année en cross en 2004 avec notamment une quatrième place dans le grand cross de Saumur, il a peu couru en 2005 certainement victime de problèmes de jambes. L’an passé il a effectué une bonne première partie de saison et a notamment prouvé qu’il se plaisait sur l’hippodrome du Lion d’Angers puisqu’il y a obtenu une victoire et une seconde place. S’il a ensuite participé au grand cross de Craon (6ième à distance), il s’est néanmoins montré moins percutant dans la seconde partie de saison. Il vient d’effectuer une rentrée discrète à Durtal le 29 avril terminant cinquième à distance dans un lot correct sans plus. Ce bon sauteur courageux âgé de 9 ans va tenter de surprendre dans cette course mais il n’a pour l’instant pas montré qu’il était du niveau des tous meilleurs et son état de forme reste incertain. Il devrait courir en progrès sur sa course de rentrée mais cela risque de ne pas être suffisant pour jouer un rôle prépondérant dans la course. Attention cependant à ne pas l’enterrer trop vite car sur ses meilleures courses au Lion d'Angers, il a le droit d’espérer une petite place à l’arrivée.

N°12.Vésuve (H.8 ans)

Vesuve

C’est un ancien très bon cheval d’Auteuil classique en steeple-chase à trois et quatre ans pour l’entraînement de Guillaume Macaire. Il termine en effet second du prix Congress à trois ans et  confirme à quatre ans terminant second du Duc d’Anjou et du Jean Stern et troisième du prix Fleuret à Auteuil avant de chuter dans le prix Ferdinand Dufaure. Il connaît ensuite  une interruption de carrière et pour son retour à Auteuil en 2005 il s’impose par deux fois sur les haies avant de chuter dans le prix Ingré. Il se ensuite montre ensuite régulier sur les haies d'Auteuil puis en steeple-chase en province accumulant les secondes places mais sans afficher sa meilleure valeur. Il s’accidente en chutant au lion d’Angers en steeple en juin 2006 et ne réapparaît qu’en début d’année sur les haies d’Auteuil s’imposant à réclamer après une rentrée décevante. Francois-Marie Cottin le réclame alors, lui qui avait connu une belle réussite avec Looping d’Ainay qui venait déjà de l'entraînement de Guillaume Macaire. Pour ses débuts pour son nouvel entraîneur, il chute à Enghien alors qu’il était bien en course. Maintenant, on peut se demander si on peut façonner en moins d'un mois un cheval de cross. De plus il va tomber sur des chevaux préparant eux l’Anjou Loire Challenge de longue date et ayant une grosse expérience des cross alors que lui va débuter en cross et sur les longues distances. C’est un cheval qui peut faire preuve de caractère voire de mauvais vouloir et c'est un sacré pari de la part de son entourage que de le présenter au départ de cette course. Cela serait quand même un sacré exploit de le voir disputer l’arrivée.

N°13. Princelou (H.10 ans)

Princelou

Il faisait partie des meilleurs 4 ans de sa promotion sur le steeple-chase d’Auteuil terminant notamment troisième du Ferdinand Dufaure et quatrième du Maurice Gillois. Il a ensuite disputé les grosses courses d’Auteuil terminant notamment septième du grand steeple-chase de Paris 2003 puis second en 2004 du prix Ingré derrière le champion Kotkijet. Ecarté ensuite de la compétition pendant plus d’un an, son retour sur l’hippodrome d’Auteuil en fin d’année 2005 n’a pas été concluant. De nouveau éloigné de la compétition pendant un an, il a fait son retour fin 2006 en débutant en cross sur le difficile parcours palois. Il y termine lointain 6ième de Monsieur LeVicomte dans une course menée tambour battant par Kendo Du Montceau. Son second parcours dans la discipline a été plus encourageant puisqu’il finit second de Kivala de Kerser toujours à Pau. Il a ensuite débuté honorablement au Lion puisqu’il a terminé troisième après un parcours sage derrière Julio du Tao et Izmir du Cosquet, deux bons spécialistes de la discipline. S’il n’est évidemment plus à son meilleur niveau, ses débuts en cross ont tout de même été intéressants et il possède certainement une marge de progression. Il devra néanmoins monter de nets progrès sur sa dernière tentative pour prendre une part active à l’arrivée vu qu'il monte nettement de catégorie.

N°14. Kiwi du Manoir (F.9 ans)

Kiwi du Manoir

Autant Le Krakatoa est impressionnant par son physique tout comme un Kotkijet, autant Kiwi du manoir est un tout petit modèle à l’instar de Princesse d’Anjou. Pascal Journiac la présente toujours en magnifique état ce qui met en valeur sa belle robe noire. Elle présente des points communs avec le seul vainqueur de cette épreuve le néo-retraité Imposant. En effet, elle a débuté sa carrière chez Stefan Kalley sous les couleurs Fougedoire avant de venir courir en cross dans l’ouest. Elle est issue d’une souche Chemin puisque sa mère Devil Beauty, jument de petite taille également, avait écumé les grands cross de province avec une grande réussite au tout début des années 90. Elle s’est assez vite hissée à un bon niveau en cross-country, terminant troisième du grand cross du Pertre en 2004 avant d’enlever une étape très relevée au Pin au Haras la même année. Victime ensuite de problèmes de jambes, elle n’a fait son retour à la compétition qu’en septembre 2006 à Ploërmel dans le grand steeple local. Elle a ensuite renoué avec le succès de très brillante manière dans le grand cross du Pin. Pour sa rentrée dans l’épreuve préparatoire, elle s’est montrée très brillante en début de parcours puis n’a pas bien sauté le gros fence de la piste extérieure ce qui ne l’a pas empêché de porter une belle mais vaine attaque à Le Krakatoa. Elle découvre la distance et des lors il ne faudrait pas qu’elle se montre trop brillante en début de parcours (son péché mignon) pour qu’elle puisse rivaliser avec Le Krakatoa. David Berra son jockey du jour va tout faire pour rester invaincu dans cette épreuve qui lui a si bien réussi jusqu'à présent. Cela sera probablement l’une des dernières courses de Kiwi Du Manoir puisqu’elle devrait devenir poulinière l’an prochain (il avait même été question qu’elle court pleine la course).

 

Liens relatifs


davelot Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Groupe III
Groupe III
davelot
Inscrit le : 9/9/2006Envois : 392
De :
Splendide presentation
Cordialement

[ Edité par davelot activé 15/5/2007 19:53 ]
15/5/2007 18:52 Profil

zgav Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Course A
Course A
zgav
Inscrit le : 6/4/2007Envois : 98
De :
Bravo pour cette présentations, les recherches fournis et les photos récoltées!
Si seulement il pouvait y avoir ça pour chaque grande course...
Cordialement
15/5/2007 22:35 Profil

fletcherdebreon Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Groupe I
Groupe I
fletcherdebreon
Inscrit le : 2/2/2004Envois : 4294
De :
Pour les photos ce sont les miennes sauf deux qui ont été prises par Easter (Princelou et Infinitif). Pour les voir en taille réelle, il suffit de cliquer sur l'image correspondante.
16/5/2007 12:14 Profil

levieuxbourg Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Groupe II
Groupe II
levieuxbourg
Inscrit le : 1/2/2006Envois : 569
De :
felicitation fletcher,encore une fois ,on peut te tirer un grand coup de chapeau pour cette presentation magnifique de tous ces concurents qui prennent le depart pour cette course unique en france,merci fletcher :ola: :ola:
16/5/2007 17:57 Profil

croustibat Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Groupe II
Groupe II
croustibat
Inscrit le : 2/6/2005Envois : 569
De : maine et loir
A que oui superbe présentation! merci fletcher ;)
18/5/2007 10:22 Profil Visiter le site

archybald Re: Anjou Loire Challenge 2007 (jeudi 17 mai à 16h30)
Groupe II
Groupe II
archybald
Inscrit le : 28/5/2007Envois : 581
De :
bravo à l'ange du boulay et stéphane paillard qui pour son premier grand cross a su en tirer profit à la perfection.
On envisage l'avenir sereinement chez Eric Leray avec ce jeune jockey pétri de talent. On a pas fini de parler de lui.
28/5/2007 21:08 Profil

- Page créée en 0.18 Secondes -